Définition Balise Title

La balise titre, en anglais « META TITLE », est l’un des fondamentaux du référencement naturel. Composée de quelques mots seulement, cette dernière et utilisée par les moteurs de recherche lors de l’affichage de votre page web dans les résultats de recherche. Celle-ci influe non seulement sur votre positionnement, mais également sur votre taux de clic.

Qu'est-ce que la balise "META TITLE" ?

La META TITLE est une balise HTML correspondant au titre de votre page web. Systématiquement située en haut du document dans l’entête du code HTML (), elle est encadrée par les balises.Elle est utilisée par les moteurs de recherche pour comprendre le contenu de votre page. C’est cette même balise qui est affichée comme titre de votre page quand celle-ci apparaît dans les résultats de Google ou de tout autre moteur de recherche.

Attention ! La META TITLE ne doit donc pas être confondue avec la balise H1. Si cette dernière est visible des internautes directement sur le site, ce n’est en revanche pas le cas de la balise titre.

Balise titre et référencement naturel

La fonction de la balise title est de renseigner les moteurs de recherche quant à la thématique de la page. C’est donc le tout premier signal envoyé notamment à Google quand celui-ci crawle la page en question. Grâce à cette première information, les moteurs sont plus à même de bien comprendre de quoi il est question et donc, de mieux évaluer et de mieux positionner la page dans les SERP.

Même si ce n’est évidemment pas le seul critère pris en compte pour votre positionnement, celui-ci peut tout de même influer en fonction des expressions et mots clefs de la balise titre. De fait, l’optimisation de la META TITLE est donc la toute première optimisation « on page » qu’il faut travailler.

Comment optimiser sa "META TITLE" ?

Parce qu’elle s’adresse à la fois aux internautes et aux moteurs de recherche, l’optimisation parfaite de la balise titre et un subtil compromis entre enjeux seo et une indispensable attractivité d’un point de vue marketing.

Combien de caractères ?

Dans les SERP, la longueur de l’accroche de n’importe quelle page est limitée en longueur à un certain nombre de pixels. Il est toutefois généralement convenu que celle-ci correspond à peu près à une soixantaine de caractères.

Au-delà de cette limite, le moteur de recherche va lui-même tronquer le titre. Celui-ci peut alors n’avoir plus aucun sens et impacter à la baisse votre visibilité ou le nombre de visiteurs sur votre page en provenance de Google.

1 page = 1 balise TITLE

La balise titre a pour objet d’informer quant au sujet de la page sur laquelle il se trouve. Un blog, un e-commerce ou un site vitrine étant composés de pages au contenu nécessairement différent, chacune d’entre elles doit disposer d’une META TITLE logiquement différente.

Insertion de mots-clés

Toute META TITLE doit contenir le mot-clé de la requête que vous visez. Ainsi, si l’on prend l’exemple d’une boutique avec une catégorie « fleurs vivaces orange », on devra logiquement trouver entre <title> et </title> l’expression-clef « fleurs vivaces orange ».

Attractivité de votre accroche

Aucun moteur de recherche n’est aujourd’hui capable de mesurer l’attractivité de votre accroche.

En revanche, pour savoir si celle-ci est effectivement pertinente, celui-ci s’appuye sur un certain nombre de critères, au rang desquels le taux de clic (CTR) ou encore le taux de rebond.

Balise titre : quelles sont les erreurs à éviter ?

Outre le fait de négliger l’importance de la balise title, l’erreur la plus fréquente est de vouloir trop l’optimiser, par exemple en insérant un grand nombre de mots clés ou en répétant volontairement certains termes.

Qu’elle soit intentionnelle ou non, cette suroptimisation risque fort d’être interprétée par les moteurs de recherche comme du spam ou une volonté de manipulation des résultats. Or, de telles pratiques allant à l’encontre des guidelines Google sont sanctionnées par une pénalité de la part du géant du search. La suroptimisation des balises META peut donc avoir l’effet inverse de celui escompté et entraîner une perte de visibilité.

L'automatisation est-elle synonyme de pratiques dangereuses ?

Le Black Hat SEO est souvent associé à l’automatisation tandis que le White Hat SEO est présenté comme une technique qui ne l’est pas, laissant sous-entendre que l’automatisation est forcément mauvaise pour le référencement.

Dans les faits, un bon référenceur respectueux des directives imposées par Google peut tout à fait automatiser certaines tâches fastidieuses ou répétitives. C’est par exemple le cas pour les redirections automatiques, les détections d’erreurs 404, le maillage interne ou les intégrations des requêtes internautes dans une section de sa page, des tâches essentielles qui peuvent tout à fait être automatisées sans risquer d’enfreindre les guidelines Google.

Il est entendu que les techniques BlackHat présente des risques pour la visibilité à moyen et long terme de votre site, et aujourd’hui très peu d’entreprises vous proposeront ce type de services.
SEO.fr n’offre par exemple que des prestations WhiteHat en corrélation avec les guides de Google.

Vous souhaitez travailler avec cette équipe ? Nous sommes prêts !

Parlez-nous de votre projet