Nom*

Site internet*

E-mail*

Téléphone*

Agence SEO » Blog SEO » Qu’est-ce que le SXO ?

Qu’est-ce que le SXO ?

23 mars 2018
Victor

Le SXO une nouvelle tendance pour 2018

SXO : quelle définition ?

Vous l’avez certainement déjà entendu parler de lui vous prêtez une oreille attentive au webmarketing. Le SXO peut être défini comme le mariage entre le SEO (Search Engine Optimization) et l’UX (User eXperience).

Par conséquent, ce concept associe les optimisations pour les moteurs de recherche aux stratégies visant à améliorer l’expérience de l’internaute. Quand on adopte l’approche SXO, le seul positionnement des pages d’un site dans Google, Bing ou encore Yahoo n’est clairement plus suffisant. Ses responsables doivent être systématiquement animés par la volonté de répondre aux attentes des internautes qui visitent leur blog ou leur boutique en ligne, au mieux ils doivent tout mettre en oeuvre pour les fidéliser et les convertir.

Attention, les fondamentaux du référencement naturel demeurent. Le triptyque contenus – technique – netlinking est toujours prépondérant. Mais il ne doit plus seulement focaliser l’attention des commerçants et des référenceurs.

Quelles actions accomplir en SXO ?

Il y a quelques années, quand la concurrence n’était pas aussi forte, une entreprise pouvait largement tirer les fruits d’une simple optimisation de ses contenus. Des titres pertinents, des balises H1 constituées de synonymes de l’expression clé visée, quelques liens sur des sites à fort Page Rank…et le tour était joué !

SXO la face cachée de l'iceberg du SEODésormais, il y a tellement de contenu qu’il faut jouer des coudes et s’imposer en SEO pour apparaître en première page. Ensuite, quand on arrive à se placer en bonne position, il faut encore réussir à faire cliquer l’internaute sur son site. Enfin, l’UX doit être efficace pour convertir. Le SXO, véritable alliance entre référencement naturel et expérience utilisateur permet d’arriver du point ou votre site n’est pas visible jusqu’à celui ou il convertit. Il fait partie des grandes tendances en 2018.

Pour favoriser son CTR (taux de clic), il peut être intéressant de mentionner le prix sur le titre du produit, souligner la gratuité des frais de port ,promouvoir les délais très avantageux ou encore créer des personas.

Quand l’internaute a été attiré dans les mailles de votre filet, il serait aussi profitable de mettre en avant des contenus complémentaires susceptibles de l’intéresser. Pour un média qui réalise un comparatif de smartphones haut de gamme, il peut s’agir de l’inciter à découvrir des appareils milieu de gamme qui pourraient aussi tout à fait correspondre à ses usages. Un distributeur pourra quant à lui mettre en lumière des accessoires compatibles au côté d’un téléphone qu’il propose à la vente.

Comment profiter de la recherche universelle ?

Le SXO vous impose de travailler davantage votre visibilité dans les moteurs, en tenant compte de toutes les possibilités qui s’offrent à vous, bien au delà des traditionnels résultats de recherche. Tout d’abord, chaque site doit tenter de positionner des pages de son site sur la position zéro. De quoi s’agit-il ? Tout simplement d’un extrait de contenus que Google présente directement à l’internaute dans les résultats. C’est profitable en termes d’image pour les auteurs et il y a fort à parier que les plateformes qui sont ainsi valorisées par le moteur adoptent les bonnes pratiques de façon globale et offrent la meilleure expérience utilisateur aux internautes.

Ensuite, Google Shopping présente des opportunités aux marchands et le moteur de recherche d’images permet à n’importe quel site de faire venir davantage de visiteurs.

featured snippet et SXO

Comme vous pouvez le constater sur l’impression écran ci-dessus, plusieurs sites sont susceptibles d’attirer l’attention des internautes grâce à des illustrations, juste en dessous la page Wikipedia consacrée à cet acteur.

rich snippet-sxoLes richs snippets (ou données structurées) s’inscrivent aussi pleinement dans l’approche SXO. Un supporter est en quête de billets pour assister à des matchs de football du PSG ? Certes, la page de la boutique officielle du club parisien est à juste titre mis en avant dans les résultats, mais une plateforme d’échange de billets tire particulièrement son épingle du jeu en proposant des liens pour chacune des prochaines rencontres. En découvrant les dates des matchs à venir, l’internaute est peut être plus susceptible de réserver son billet.

Pourquoi optimiser son référencement local ?

Les marchands, d’autant plus les commerçants qui ciblent particulièrement leur commune et ses environs, auraient tort de passer à côté de Google My Business. Ce service met en avant de nombreux établissements sur un grand nombre de requêtes. Les hôtels et les restaurants qui ne bénéficient pas ou ne veulent pas apparaître sur des plateformes intermédiaires (Booking et La Fourchette pour ne citer qu’eux) peuvent attirer des internautes s’ils utilisent correctement l’outil.

Comment optimiser ses pages de destination ?

Chaque page doit s’inscrire dans votre stratégie de référencement globale et d’expérience utilisateur. Développez vos contenus afin d’enrichir le champ lexical et racontez une histoire aux internautes. Il n’y a rien plus de déprimant pour un visiteur que de tomber successivement sur des fiches descriptives de fabricants, reprises telles quelles par les détaillants.

Par ailleurs, deux techniques en SXO peuvent vous permettre d’augmenter votre taux de conversion. Il s’agit d’une part de l’Eye Tracking, d’autre part de l’A/B testing. Le premier concept est utile pour déterminer dans quel ordre les éléments d’une page sont observés et pour cerner les zones où le regard du visiteur s’attarde le plus. Voici un exemple dans l’illustration ci-dessous.

Une zone chaude sur la SERP de Google

Concernant l’A/B testing, qui mérite assurément un dossier à lui tout seul, cela s’apparente à une mise en compétition de deux pages présentant le même produit ou service. Les éléments (couleurs des titres, positionnement du corps de texte, images, bouton d’achat ou de formulaire à renseigner…) qui la composent sont agencés de manière différente. L’outil enregistre les actions et les conversions réalisées par les internautes, sans qu’ils se rendent compte qu’ils atterrissent sur la première ou la deuxième version d’une même page. On constate des niveaux de performances très distincts selon les choix effectués par les marchands.

Toutes les démarches que nous avons présentées ne doivent pas occulter l’importance des optimisations techniques et le travail de netlinking. C’est la conjonction de toutes ces tâches souvent chronophages qui permettent à un site d’attirer davantage d’internautes, de leur apporter des réponses pertinentes et de les fidéliser.

Qu’est-ce que le SXO ?
Notez cet article

Partager cet article :

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs indiqués avec un astérisque sont obligatoires.