Nom*

Site internet*

E-mail*

Téléphone*

Agence SEO » Blog SEO » Audit sémantique : Qu’est-ce que c’est et comment le mettre en place ?

Audit sémantique : Qu’est-ce que c’est et comment le mettre en place ?

23 mars 2018
Victor

Encore trop de marchands ouvrent leur boutique en ligne sans avoir élaboré une véritable stratégie de référencement. Pourtant, sur la toile, la concurrence ne fait que s’accroître. Ils auraient par conséquent tout intérêt à bien préparer ce lancement en faisant un audit sémantique ou en confiant à des professionnels la mission d’effectuer ce qu’on appelle aussi un audit lexical. Nous allons vous présenter son rôle et vous livrer quelques clés pour que vous puissiez éventuellement le réaliser par vous-même.

Demandez un audit sémantique 2

A quoi sert un audit sémantique ?

L’audit sémantique vise à établir l’ensemble des mots-clés à cibler pour votre activité, susceptibles d’être renseignés par les utilisateurs des moteurs de recherche. Ce sont d’une part les expressions sur lesquelles votre site apparaît d’ores et déjà dans les résultats. D’autre part les requêtes sur lesquelles il vous serait bénéfique de figurer.

Attention, ce n’est pas suffisant pour obtenir des souscriptions à une newsletter, effectuer des ventes voire même seulement faire venir de nouveaux internautes !

Ceci étant, en maximisant votre visibilité dans les résultats de Google, Bing et les autres moteurs, vous vous donnez une chance d’augmenter votre audience de façon pérenne. Dit autrement, l’audit sémantique vise à formaliser les contenus qui permettront d’attirer des prospects et in fine réussir à les convertir. Généralement, l’audit est accompli avant l’ouverture d’un site. Mais il n’est jamais trop tard pour le réaliser.

Comment trouver les mots-clés qui font venir des internautes qualifiés ?

Plusieurs méthodes s’offrent à vous pour déterminer les requêtes en rapport avec votre activité. Plus particulièrement celles qui sont émises par des internautes susceptibles d’être véritablement intéressés par le contenu de vos pages et qui peuvent se transformer en futurs clients.

Si l’étude de son catalogue et des expressions qui désignent ses produits ou ses services constitue une première étape, elle est loin d’être suffisante. Vous devez forcément imaginer des synonymes et des formulations diverses et variées qui peuvent être utilisés pour qualifier un seul et même article. Ensuite, nous vous invitons à vous entretenir avec vos collaborateurs, ils peuvent sans doute enrichir votre liste.

Quand on a déjà attiré un certain nombre de visiteurs et qu’on possède un moteur de recherche interne, on a tout intérêt à récolter via Google Analytics les expressions que les utilisateurs ont tapées. Qu’ils s’agissent de requêtes longue traîne ou de recherches sous forme de questions, ce sont assurément des informations à forte valeur ajoutée pour votre optimisation sémantique. D’autres options doivent vous aider à nourrir votre analyse, comme la lecture des commentaires sur des blogs en rapport avec votre activité et les problématiques que relatent vos prospects sur les forums.

Quels sont les outils à utiliser pour un audit sémantique ?

Des outils sont à disposition des commerçants comme des référenceurs professionnels qui réalisent un audit sémantique de référencement.

On distingue en premier lieu les logiciels qui ont pour mission de scanner un site web, à l’instar de Xenu. Contenu dupliqué, profondeur d’une page par rapport à la page d’accueil, listing de toutes les balises titres…il ne permet pas d’identifier des mots clés à proprement parler mais il peut s’avérer fort utile pour repérer de grossières erreurs.
Par exemple, cet outil a la faculté de mettre en évidence de nombreuses pages de catégories créées mécaniquement avec des tags sur WordPress, qui n’ont presque pas de contenus uniques.

l'outil de génération de mots-clés pour les audits sémantiquesDifficile aussi de se passer des générateurs de mots clés tels que Keyword Planner de Google, UberSuggest, Yooda Insights ou Ranxplorer.

Pour suivre ses propres positions facilement au quotidien, nous ne pouvons que conseiller des solutions payantes qui ont fait leur preuves comme Ranks et MyPoseo. Le cas échéant, Positeo peut faire l’affaire, mais vous devez contrôler manuellement le classement de vos pages, une tâche particulièrement fastidieuse.

Pourquoi s’inspirer de la concurrence ?

Exemple de recherche sur GoogleCes derniers outils que nous vous avons cités sont aussi de formidables alliés pour épier vos concurrents. En vous attardant sur les requêtes à fort potentiel de trafic que vous avez identifiées, vous allez assurément pouvoir vous inspirer des types de contenus qui leur ont permis de maximiser leur visibilité. Par ailleurs, c’est en prenant du recul et en regardant ce qui se passe autour de soi que l’on est plus à même à définir des objectifs réalisables.

Prenons l’exemple d’un petit vendeur de smartphones qui se met en tête de rédiger des comparatifs très détaillés sur les appareils qu’il propose. En analysant les concurrents déjà positionnés sur les requêtes relatives à ce sujet, il peut se faire une idée des actions à effectuer en création de contenu ou en netlinking.
Dans le cas des Smartphones, il pourrait aussi rapidement se rendre compte de la difficulté de la mission. Dans ce cas, elle est même presque impossible. En effet, en recherchant sur Google « comparatif smartphones », des sites à forte autorité dans le domaine figurent dans le top 5 de la SERP. En l’occurrence des adresses telles que Lesnumeriques, 01net ou Frandroid.

Comment mettre en oeuvre le cocon sémantique ?

Vous connaissez désormais la démarche à suivre pour identifier les expressions clé qui pourraient être bénéfiques pour votre activité. Il s’agit aussi de hiérarchiser l’information et de faire en sorte que les pages que vous jugez les plus importantes soient les plus visitées. Si vous vous êtes déjà renseigné à ce sujet, vous avez sans doute pu lire des informations portant sur les structures en silo. La solution la plus rapide consiste à classer ses pages selon son catalogue de produits, en s’appuyant sur les catégories, qui deviennent directement des pages dites cibles, celles qui doivent attirer le plus d’internautes.

Une autre méthode semble davantage porter ses fruits, en particulier pour gagner en visibilité sur des requêtes concurrentielles, il s’agit du cocon sémantique. Les contenus ne sont pas classés selon des thématiques arbitraires, les cocons cloisonnés se substituent aux silos thématiques, ils sont élaborés d’après les requêtes des internautes, plus précisément selon les “personas”, les profils de prospects que vous avez au préalable identifiés. Imaginons par exemple une boutique en ligne distribuant des équipements de puériculture et des mobiliers pour des chambres d’enfant. En se focalisant sur les intentions des internautes, on décide par exemple de créer des pages cibles pour chacun des deux grands profils d’acheteurs potentiels, les mères et les grands-parents. On retrouve par exemple dans le premier cocon des pages dédiés aux vêtements de future maman, le second cocon sera quant à lui composé de contenus portant sur les équipements dont les grands parents auront besoin pour garder leur petit-fils ou petite fille. C’est bien en s’inspirant des intentions des prospects que sont identifiés les mots-clés et par conséquent les pages qui vont composer ces deux cocons respectifs.

Outil de Mapping GoogleL’utilisation d’un outil de MindMap ou Mapping (Text2MindMap, Coggle…) permet de schématiser l’arborescence de son site marchand en adoptant l’approche du cocon sémantique. Pour notre exemple sur la puériculture, cela contribue d’une part à créer des contenus qui apportent des réponses pertinentes aux interrogations qui taraudent les mères comme les grands-parents. D’autre part, cette organisation qui se base notamment sur la continuité sémantique (les pages cibles bénéficient de la puissance des pages intermédiaires qui sont elles mêmes liées avec les pages profondes) permet aux robots des moteurs de comprendre plus facilement chaque univers d’un site marchand et favorise son classement dans les résultats. Dit autrement, il est plus évident de voir sa boutique en première position sur une expression concurrentielle.

Bien qu’elle paraisse délicate pour les néophytes et qu’elle présente un certain coût, la mise en oeuvre d’un audit sémantique est primordiale pour conduire une stratégie SEO efficace.

Audit sémantique : Qu’est-ce que c’est et comment le mettre en place ?
5 (100%) 2 votes

Partager cet article :

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs indiqués avec un astérisque sont obligatoires.