Comment réaliser un Audit SEO ? Les étapes à suivre

Agence SEO.fr > Informations SEO > Comment réaliser un Audit SEO ? Les étapes à suivre

Réaliser un audit SEO nécessite d’avoir des connaissances et des compétences multiples en référencement. Au sein de l’agence SEO.fr, nous avons une longue expérience des audits avec des cas variés et des problématiques différentes. Nous vous présentons sur cette page les principaux paramètres à prendre en compte lors d’un audit SEO : facteurs techniques, sémantiques ainsi que la popularité.

Réaliser un audit SEO est à la base de toute bonne stratégie de visibilité web. Cet élément clef implique des connaissances pointues et une solide expertise en référencement naturel, ce dont vous fait bénéficier l’agence web SEO.fr.

Quels sont, dans les grandes lignes, les critères SEO  à prendre en compte lors d’un audit ?

Performances techniques

Le premier paramètre à vérifier lors de l’audit SEO d’un site est l’état de l’indexation. Il faut savoir si les pages du site sont correctement indexées (connues et visibles parmi les résultats de Google), et si ce n’est pas le cas, comprendre pourquoi. Une simple commande « site : mon-site.fr » permet de vérifier combien de pages sont indexées sur Google.

Le robots.txt est un fichier utilisé pour empêcher les robots des moteurs de recherche d’analyser et d’indexer certaines pages de votre site non pertinentes. C’est notamment le cas de la page d’accès à votre zone d’administration.

C’est un fichier sensible et la moindre erreur peut avoir des répercussions négatives sur le référencement. L’audit SEO est donc l’occasion d’un contrôle pour s’assurer qu’aucune page « utile » ne soit interdite de crawl des moteurs de recherche.

Le sitemap.xml, ou plan du site XML, est un fichier destiné aux robots d’indexation des moteurs de recherche. Il dresse la liste de toutes les URLs de votre site (pages, photos, etc) que vous souhaitez voir indexées.
En effet, dans le but d’optimiser ses ressources, Google n’attribue qu’un temps limité à ses crawlers (robots passant sur votre site) pour passer en revue les différentes URLs d’un site. Ce fichier optimise ce temps en centralisant l’ensemble des liens d’un même nom de domaine.

L’expérience utilisateur (UX) est un critère SEO prépondérant pour les moteurs de recherche. Avec l’avènement des mobiles et le déploiement de Mobile First de Google, la vitesse de chargement des sites sur mobile est plus que jamais l’un des éléments conditionnant un bon positionnement dans les SERPs.
Ce critère prend de plus en plus d’importance, et on commence à voir de plus en plus apparaître le terme SXO (Optimisation de l’Expérience Utilisateur pour les Moteurs de recherche)

Parmi les points à évaluer dans un audit de référencement, le taux de texte par rapport au code en fait partie. La sémantique étant un axe important pour la compréhension d’une page : les moteurs de recherche ont besoin d’avoir un nombre de mots suffisant pour l’analyser et bien appréhender sa thématique.

Une page comprenant beaucoup d’éléments de code mais peu de contenu textuel n’est pas vouée à bien se positionner dans Google, Qwant et les autres moteurs de recherche.

C’est la première chose que les robots voient quand ils visitent une page. Grâce à la réécriture des URLs, l’adresse de vos pages ne ressemble plus à :
monsite.fr/nodearticle?=INT-43-c
mais à
monsite.fr/vente-portails-sur-mesure/.

Outre un partage des URLs facilité pour les internautes, votre site renvoie d’emblée des informations importantes aux moteurs de recherche quant à votre thématique. L’impact des mots-clés dans les URLs n’est certes pas fondamental, mais l’ensemble de ces optimisations mises bout à bout contribuent à une meilleure visibilité.

Contenu et sémantique

Une fois l’aspect technique analysé, il est temps de traiter la partie sémantique. Le contenu, sa structure ou encore le linking interne occupent une place prépondérante dans les stratégies de référencement.

Etre indexé sur Google ne suffit pas, encore faut-il que vous soyez visible sur des pages de résultats de plus en plus riches en informations et que vous parveniez à capter du trafic.
Les balises « META title » et « META description » renseignent le moteur de recherche quant au contenu de la page, mais jouent également un rôle fondamental pour attirer des visiteurs. Plus votre taux de clic est élevé (CTR), plus votre site peut apparaître comme pertinent aux yeux du géant mondial de la recherche sur telle ou telle requête.

Les balises Hn servent à structurer une page avec des titres et des sous-titres. L’objectif est double : améliorer la compréhension par les moteurs de recherche et faciliter la lecture de l’internaute (et donc, son expérience utilisateur).

Celles-ci se déclinent de H1 à H6 :

  • H1 correspond au titre de la page ;
  • H2 au titre d’un paragraphe ;
  • H3 à celui d’un sous-paragraphe ;
  • etc.

Chaque Hn doit décrire au mieux le contenu du texte le suivant, notamment en employant un champ lexical le plus étoffé possible.

L’arborescence d’un point de vue SEO se réfère au niveau de profondeur des pages. C’est l’une des premières choses à laquelle vous devez penser lors de la création de votre site. Malheureusement, cet aspect est trop souvent négligé et les correctifs à déployer souvent chronophages et coûteux.

Le principe est simple : plus une page est proche de la page d’accueil, plus elle a de chance d’être bien positionnée. Ne pouvant pas mettre toutes les pages de votre site à la racine, il vous faut :

  • établir des priorités en fonction de vos objectifs commerciaux par exemple ;
  • positionner vos pages de destination au mieux dans l’arborescence pour maximiser la conversion.

« Content is king ». Plus que jamais, le contenu de votre site est un critère SEO essentiel, mais également un puissant levier de conversion.

En auditant les textes déjà en place, le référenceur en charge de votre site est en mesure de poser un diagnostic sur un certain nombre de points bloquants :

  • contenu textuel pauvre et/ou mal adapté aux besoins du référencement et aux requêtes visées ;
  • contenu dupliqué ;
  • champ lexical restreint ;
  • pertinence des contenus ;
  • etc.

Votre chef de projet SEO vous aide ensuite à structurer et à enrichir votre contenu.

Popularité de votre site

Certainement l’un des aspects les plus importants de votre stratégie SEO, mais aussi l’un des plus complexes.

Pendant longtemps, l’algorithme de Google était fortement basé sur les liens externes, laissant la possibilité à certains de manipuler les SERPs (Page de Résultats des moteurs de recherche) uniquement en faisant l’acquisition de centaines de liens souvent peu qualitatifs. Depuis 2012 et le déploiement de Google Pingouin, une telle technique Black Hat (dénommée ainsi car elle ne respecte pas la charte de Google) n’est plus envisageable car elle entraîne des pénalités.

Pour autant, l’acquisition de liens, appelée aussi netlinking, est toujours un levier SEO influant, à condition que ceux-ci soient naturels et qualitatifs. L’analyse des liens entrants (appelés aussi referring pages) est donc un passage obligé de tout audit SEO. Elle permet l’établissement d’une stratégie de netlinking pérenne, notamment en décelant d’éventuels liens toxiques ou en mettant en évidence un faible nombre de backlinks.

Un domaine référent est un site faisant un lien vers une page d’un autre site. Plus que le nombre de liens, c’est le nombre de ces domaines référents qui est essentiel aux yeux de Google. En effet, si un nom de domaine possède 500 référents, il est fort probable que ce soit bien plus naturel que 500 liens en provenance d’un seul et même ndd.

Bien évidemment, cet aspect n’est pas seul suffisant puisque d’autres paramètres rentrent en ligne de compte comme la qualité du référent, son autorité ou encore sa thématique.

Lorsqu’elle fait un lien, une page transmet de la popularité. A partir de là, il est aisé de comprendre qu’un lien effectué à partir d’une page contenant des dizaines de liens ne transmet qu’une partie minime de sa popularité qui sera dispersée sur tous les liens sortants de la page. Pire, cela peut être un mauvais signal envoyé à Google si ce nombre se révèle très important.

Deux outils permettent d’analyser l’ensemble des points vus précédemment :

Avec tous ces paramètres, vous êtes en possession des bases indispensables pour réaliser un audit SEO. Par contre, il y a un autre facteur important, c’est l’expérience. En effet, si les outils fournissent les informations, seule l’expérience permet de les interpréter correctement et de structurer une stratégie de référencement efficace et pérenne.

La vraie valeur ajoutée d’une personne dédiée au SEO sera de savoir faire la priorisation des optimisations pour amener le meilleur ratio temps investi / bénéfice en SEO.

Pour élaborer la vôtre, prenez contact avec nos consultants qui réaliseront un audit gratuit de votre site internet et établiront avec vous un plan d’action pour un SEO de qualité sur une année ou plus.

Vous souhaitez travailler avec cette équipe ? Nous sommes prêts !

Parlez-nous de votre projet