Notre actualité

Comment optimiser votre boutique Magento en 5 points ?

Magento 2.0, le CMS orienté SEO

Longtemps considéré comme un CMS e-commerce complexe à prendre en main, Magento a décidé de remédier à ce problème il y a quelques mois en opérant une refonte totale de son back office et en simplifiant les configurations côté e-commerçant.

Une interface ergonomique

Exit le menu interminable de la version 1, Magento 2.0 revient avec une interface épurée.
Plus intuitif et rapide à prendre en main, le CMS n’en perd pas pour autant sa légendaire puissance. Il respecte toujours une architecture MVC comparable à celle de la version 1, permettant ainsi aux développeurs d’intégrer rapidement de nouveaux contenus et de développer des modules plus simplement.

Une configuration des API Google simplifiée

Magento 2.0 s’est nettement amélioré sur la simplicité de configuration de ses boutiques.
Depuis votre back office, l’intégration de l’API Google Analytics, mais aussi de Google Adwords, se fait en simplement quelques clics.

Idéal pour analyser les données clés de votre site e-commerce et être réactif(ve) sur des problèmes ponctuels ou ajuster vos compagnes webmarketing.

Une gestion rapide et directe des méta données

Si vous avez auparavant géré des boutiques sous la version 1 de Magento, vous savez que le renseignement des métadonnées était flou, puisqu’il fallait continuellement explorer l’immense menu du back office à la recherche des champs adéquats.

Avec sa version 2.0, Magento a rendu le remplissage bien plus pratique des métadonnées.
Lorsque vous créez une nouvelle fiche produit, chaque étape du tunnel de création est clairement indiqué, et les champs méta mis en évidence. C’est également le cas lors de l’upload de vos fichiers visuels (Magento 2.0 supporte les vidéos de description de produits !). Vous accédez directement au remplissage de la balise alt et des mots clés de votre image.

Malgré tout, les métadonnées ne sont pas à elles seules la solution unique pour améliorer le référencement de votre boutique Magento. D’autres facteurs rentrent en ligne de compte, notamment les fichiers à destination des crawlers.

Les 5 points clés à améliorer pour un référencement réussi sous Magento

Évitez le contenu dupliqué avec les URLS canoniques

Un problème récurrent avec les CMS e-commerce et la duplication de contenu involontaire. En effet, si vous proposez une navigation par filtre sur votre boutique, certains de vos produits seront accessibles par différents chemins.
Si vous vendez des chaussures pour homme, pour femme, rouges ou bleues, alors une paire de chaussure sera accessible depuis les URLS :
http://monsite.fr/femme/rouge.html;
http://monsite.fr/rouge/femme.html;
etc..

Même si ce contenu dupliqué est involontaire, il apparaît aux yeux de Google comme une faute évidente avec sanction. Cela vous expose de facto à la dévaluation de vos liens sur le moteur.
Puisque la navigation à facette offre un confort optimal à vos utilisateurs, il est préférable de ne pas vous en débarrasser.
Préférez plutôt le renseignement de balise d’URL canonique dans les balises « head » de vos fichiers source, ou téléchargez directement un plugin qui vous permet d’optimiser vos URLs pour Magento.

Développez les avis clients pour des rich snippets de qualité

Les rich snippets – ou extraits enrichis – sont des extraits supplémentaires qui apparaissent à la suite du titre et de la description d’une page sur les moteurs de recherche.

Non seulement ces snippets améliorent votre référencement sur Google et consorts, mais ils représentent généralement un taux de clic plus élevés auprès des visiteurs. Il serait donc bien dommage de s’en priver !

Un exemple très fréquent de rich snippet est celui des commentaires clients. La notoriété de votre marque est essentielle pour la fidélisation de vos clients et l’inbound marketing. Et fort heureusement, vous pouvez activer ces commentaires depuis votre back office Magento. Bien entendu, vous ne pouvez pas tricher sur les commentaires qui apparaîtront sur les SERPs (nous vous déconseillons dans tous les cas de vous essayer à ce genre de pratiques), et cela représente un risque. Mais les bénéfices d’un tel outil en sont largement supérieurs.

Vérifiez les indications de votre fichier sitemaps

Le fichier sitemap.xml est différent du sitemap accessible depuis le front office de votre boutique Magento. Il s’agit ici d’un fichier à destination des crawlers des moteurs de recherche. Concrètement, il leur indique l’arborescence de votre site e-commerce, les liens pertinents et à suivre, ainsi que ceux qui ne sont pas dignes d’intérêt et peuvent être ignorés.

Ce fichier facilite donc grandement l’indexation des pages de votre site sur les moteurs. Pourtant, les CMS proposent généralement des sitemaps par défaut qui ne sont pas optimisés. Vous ne souhaitez pas que les commentaires du blog de votre marque soient indexés par exemple, ce qui est malheureusement souvent le cas.

Pensez donc à bien vérifier ce fichier pour contrôler au mieux la rétention de certaines informations et éviter ainsi toute mauvaise surprise.

Générez et configurez votre fichier robots.txt

Le fichier robots.txt est également à destination des crawlers et invisible des internautes. Il sert à indiquer aux moteurs l’existence d’un ou plusieurs fichiers sitemaps (dans le cas où vous auriez un site Magento multi boutiques ou multi lingues).

Il vient donc en complément du fichier précédent et augmente encore un peu plus vos chances d’être bien indexé.

Une fois que votre version de boutique Magento en pré-production est prête à être intégrée et que vous avez recetté votre site e-commerce, pensez donc à générer ce fichier.

Améliorez la vitesse de chargement de vos pages

La vitesse de chargement des pages des sites sous Magento a longtemps été un point de discorde pour les développeurs web spécialisés e-commerce. Certes Magento est CMS très puissant, mais cela s’est traduit pendant plusieurs années par une lenteur excessive.

Si les boutiques Magento nécessitent encore aujourd’hui des serveurs dédiés pour fonctionner de manière optimale, force est de constater que le CMS a fortement évolué et s’est assoupli.

Toujours est-il que la vitesse d’upload des pages de votre boutique reste et restera toujours un élément-clé dans votre référencement (quel que soit le CMS que vous utilisez d’ailleurs).

Pour éviter d’alourdir ce chargement, évitez au maximum d’utiliser des plugins gourmands dont vous n’avez pas l’utilité. Optimisez le poids de vos fichiers visuels et vidéos, et n’abusez pas à outrance de scripts JQuery.

Poser votre question

Nom
Email
Question

Aucune question encore posée

Parlez-nous de votre projet