Notre actualité

Google BERT : La nouvelle mise à jour de Google

L’univers du SEO est en effervescence. Il y a du nouveau chez Google et pas des moindres. Ce n’est pas à la moindre occasion que les responsables du plus puissant des moteurs de recherche au monde portent à la connaissance du public les changements d’algorithme qui sont décidés en son sein. Cette fois-ci, il le fait et c’est bien parce qu’il s’agit d’une mise à jour capitale selon ses propres confidences, en tout cas la plus grande depuis voilà cinq ans. Le nec plus ultra du moteur s’appelle Google BERT.

Google BERT

Une évolution basée sur une meilleure compréhension des phrases qui constituent les requêtes

Google va toujours plus en avant quand il s’agit de souligner le caractère naturel de son fonctionnement et de ce qu’il propose à ses utilisateurs. Pour offrir des résultats naturels, il va plus profondément dans la compréhension du langage naturel de l’homme pratiqué sur les moteurs de recherche. A l’aide du machine learning, son algorithme génère une compréhension artificielle mieux structurée des phrases par l’établissement des relations entre les mots qui les constituent. L’analyse d’une requête envoyée par un internaute est donc désormais plus poussée et suit une logique mieux élaborée, ce qui va permettre la délivrance d’une série de propositions de réponses toujours plus pertinente. L’Intelligence Artificielle préside au succès du fonctionnement de Google BERT, BERT étant l’abréviation de Bidirectional Encoder Representations from Transformers. Plus précisément, c’est au moyen du TALN, c’est-à-dire l’ingénierie linguistique, que le langage naturel est traité automatiquement pour induire la compréhension profonde de ce qu’écrit un internaute. A l’attention des geeks, disons que BERT est le premier champ d’application des puces TPU de Google, ces puces Tensor Processing Unit étant conçues à des fins d’apprentissage linguistique automatique. Il s’apparente à une technique de pré-entraînement de représentations bidirectionnelles profondes et prend en compte les nuances de contexte.

Les formulations les plus rencontrées sur les moteurs de recherche sont principalement exprimées en mots-clés mais cela n’empêche pas les formulations en langage naturel, c’est-à-dire plus conversationnelles, de persister en raison surtout de la venue continuel sur le Web de novices de la recherche. Google veut maintenant devenir plus expert dans l’interprétation des requêtes en langage naturel en affinant les aptitudes de son algorithme.

Besoin d’un exemple ?

Plus concrètement, Google donne un exemple précis qui est la requête « 2019 Brazil traveler to USA need a visa » dans laquelle l’ancien algorithme aurait tout simplement pensé à des citoyens américains voyageant au Brésil. Cette fois-ci, il y a l’algorithme BERT qui accordera une grande importance au mot « to » pour dégager une pluralité d’interprétations issue de sa combinaison avec les autres mots et délivrer de ce fait des propositions de réponses plus justes. Une nette amélioration de la pertinence des résultats de recherche est donc attendue avec cette mise à jour majeure. Les mots « for » et « to » qui importent beaucoup dans l’interprétation des mots en anglais comptent parmi les plus importantes cibles de l’algorithme.

2019 brazil traveler to usa need a visa
can you get medicine for someone pharmacy

Serons-nous alors en mesure de penser qu’il va être désormais possible d’obtenir des réponses plus satisfaisantes à une question du genre « Y a-t-il d’autres animaux que les zébus qui peuvent travailler pour labourer la terre ? ». Si avant Google BERT, le moteur identifierait comme termes-clés zébus et travailler et ne répondrait donc qu’à leur sujet, le nouvel algorithme serait censé prendre en compte la mention « d’autres animaux » qu’il associerait à « labourer la terre » et chercher les sites qui parlent d’animaux autres que les zébus participant au travail de la terre. Chaque mot est considéré dans le contexte complet et mis en relation avec les autres. Le modèle BERT traite les mots par rapport à tous les autres mots au lieu de traiter les mots un par un et par ordre comme auparavant. Il en résulte une meilleure compréhension de l’intention qui se trouve derrière les formulations envoyées au moteur.

Un changement qui va révolutionner progressivement le monde du SEO en partant du monde anglophone

D’après les propos de Google, BERT serait « l’une des principales avancées dans l’histoire du Search notamment depuis cinq ans, l’un des plus grands bonds en avant de l’histoire du moteur de recherche ». Cette nouvelle solution qui sera bientôt mise en marche en premier lieu aux Etats-Unis puis dans les pays anglophones avant de gagner tout le Web a été mise au point tout au long de cette dernière décennie. Rappelons qu’elle a été déjà présentée par Google en open source en 2018 comme technique de traitement du langage naturel (PNL) permettant à tout un chacun de créer son propre système de réponse aux questions.

L’univers du SEO estime qu’environ 10 % des requêtes envoyées par les internautes seulement seront concernées par cette révolution et cela intéressera d’abord 24 pays, mais ce n’est certainement que le début puisque même le Vice-président du secteur de recherche de Google affirme l’intention de la firme d’étendre progressivement l’intervention du nouvel algorithme aux autres langues, donc aux autres pays. Rappelons que l’IA ou Intelligence Artificielle inclut la capacité d’apprentissage automatique de langues, du deep learning par le déploiement d’un réseau de neurones artificiels, mais comme l’apprentissage des langues prend du temps et est très complexe compte tenu des spécificités de chacune d’elles, l’adaptation n’est pas pour tout de suite. C’est sur tout cela que se fonde cette promesse d’avenir.

L’histoire du SEO fait état de nombreuses compagnies qui ont vu le jour et qui sont entrées dans la concurrence mais qui ont coulé après que Google ait porté des modifications majeures dans son procédé de positionnement des sites. Celles qui ont survécu sont là parce qu’elles ont su assurer une veille permanente et doivent maintenant se préparer à prendre le raisonnement de BERT en compte dans leurs procédures de référencement. Les spécialistes du référencement naturel anglophone seront mieux avertis en sachant que l’effet de la nouvelle logique de positionnement impactera entre autres sur l’affichage des featured snippets (extraits optimisés, extraits vedettes). L’avis d’un expert en SEO laisse cependant entendre que le changement n’apportera pas grand-chose à un site web pauvre en texte ou au contenu bâclé. D’après toujours cet expert, BERT peut n’être qu’un point de départ puisqu’il inclut de nombreuses autres possibilités que ce qu’on peut imaginer aujourd’hui.

En résumé 

Le mythique moteur de recherche Google réalise un grand bond en avant avec le lancement de la plus importante mise à jour de son algorithme depuis cinq ans. Au début, une requête sur 10 bénéficiera d’une meilleure interprétation de sa part et donc de résultats beaucoup plus pertinents mais les promesses de la firme de Mountain View laissent présager une généralisation de ce traitement dans un futur dont l’éloignement ne dépend que de l’efficacité du TensorFlow qui est le système d’apprentissage automatique des langues associé à la technologie du moteur. Cette petite révolution n’est sans doute que les prémices d’un avenir plus intelligent des Search Engines dont le fonctionnement s’approche de plus en plus de la compréhension humaine en matière d’interprétation des demandes formulées.

Contactez nos consultants

Expliquez votre projet !

Prendre contact

Poser votre question

Nom
Email
Question

Aucune question encore posée

01 69 21 21 96