Notre actualité

8 éléments à optimiser pour une landing page parfaite !

La  landing page ou page de destination est essentielle dans votre stratégie d’acquisition. Utilisée pour la plupart des canaux : référencement, liens sponsorisés, Display, e-mail marketing, elle a pour objectif d’amener l’internaute à effectuer une action sur le site. Dans cet article vous allez découvrir les 8 éléments indispensables à optimiser pour réussir votre landing page.

1.  La pertinence et la correspondance

Au même titre que l’on parle d’expérience utilisateur pour un site, on parle aussi de Landing Page Experience (LPX) pour désigner le comportement de l’utilisateur avec la page de destination. L’objectif est de créer une bonne LPX. La première  étape est de bien vérifier le matching entre le texte de l’annonce (si c’est du SEA)  ou le Title / Méta description (si c’est du SEO) avec le texte de la landing page.

Cette pertinence doit être visible au premier coup d’œil. Il faut donc prévoir un titre de page bien visible et correspondant à la recherche de l’internaute. Si ce dernier a recherché « chemise bleue », ces mots clés doivent se retrouver dans le titre de la landing page.

2.  Les informations de réassurance

Rassurez les internautes en insérant des témoignages de clients  satisfaits. Si vous vendez des produits ou des services sur votre site, il est important de donner des garanties de sécurité des paiements. Elles sont symbolisées par des images et des icônes.

temoignage-client

3.  Les appels à l’action

L’objectif d’une landing page est de permettre la conversion, autrement dit amener l’internaute à effectuer une action sur le site : inscription à une newsletter, achat d’un produit ou service, etc. Pour ce faire, vous devez mettre en place des boutons d’appel à l’action ou « call to action ». Ce bouton  doit être visible au-dessus de la ligne de flottaison, c’est-à-dire que l’internaute n’a pas besoin de scroller pour le voir.

Il  est aussi recommandé de créer un autre appel à l’action en bas de la page pour laisser l’opportunité à l’internaute de pouvoir cliquer sur votre bouton lorsqu’il parcourt la page. Les couleurs des CTA sont aussi très importantes. Elles doivent contraster avec le reste de la page pour mieux être mieux visibles.

4.  Qualité des éléments graphiques

Une landing page pertinente contient des éléments graphiques soignés. Rien de pire pour ruiner votre image que des illustrations de mauvaise qualité… Votre crédibilité en dépend ! Car même si votre offre est qualitative, la forme compte autant que le fond

Notez aussi que la présence de vidéos augmentent le temps passé sur la page et enrichissent l’expérience utilisateur, à condition bien sûr qu’elles soient de qualité.

5.  Utiliser les signes directionnels

Diriger le regard de l’internaute vers votre formulaire est une bonne astuce pour augmenter le taux de conversion. C’est d’autant plus utile lorsque votre page est riche en contenus car il faut garder à l’esprit que vous avez un seul objectif : que l’internaute passe à l’action ! Et multiplier les argumentaires, photos et vidéos risque d’avoir l’effet inverse, celui de distraire l’internaute… D’où l’importance des signes directionnels et des CTA.

Regles-directionnelles

6.  Une page responsive design

Faut-il encore le rappeler ? Ne pas prendre en compte la compatibilité mobile revient à se tirer une balle dans le pied ! En 2014, le nombre d’internautes sur mobile a dépassé celui des utilisateurs desktop. Ne pas prévoir de version mobile est donc une erreur stratégique.

Assurez-vous aussi que le CTA soit bien visible et adapté à tous les appareils : desktop, tablette et smartphone.

7.  Une page performante

A l’heure où Google met en avant l’expérience utilisateur, la performance joue un rôle clé. C’est d’autant plus vrai pour une landing page. Elle doit se charger à la vitesse de l’éclair ! Le design, les images et tous les éléments doivent être optimisés. N’hésitez pas à mesurer le temps de chargement de la page pour trouver des pistes d’amélioration. Voici un outil qui peut vous aider.

8.  Une habitude à prendre : tester, tester et tester

Méfiez-vous des « a priori ». Testez différentes versions de la page pour trouver celle qui performe le mieux. Pour être efficace, le mieux est de tester des versions proches pour que les conclusions soient incontestables et éviter les biais.

En conclusion 

Les éléments que je viens de lister vont vous aider à optimiser votre landing page, mais il n’y a pas de recette miracle. Il faut vous adapter au contexte, au marché et à la cible. Si vous vous adressez à des professionnels, vous n’allez pas adopter le même vocabulaire, ni la même démarche publicitaire que si c’étaient des particuliers. Le contenu de votre page sera alors différent.

Les tests et l’expérience sont vos alliés pour obtenir un résultat optimal pour votre landing page.

 

Poser votre question

Nom
Email
Question

1Question
  • Avatar
    Parfait R.
    Répondre
    Posted at 13 h 34 min, 25 avril 2016

    Bonjour, j’ai bien lu ce post que j’ai trouvé riche et facile à appréhender. C’est vrai qu’il existe des outils comme vous le mentionnez dans l’article qui permet d’identifier les éléments qui peuvent ralentir le chargement de la page, mais qu’en est-il de l’utilisation des animations sous HTML5 par exemple au lieu des vidéos, ne sont-elles pas plus judicieuse compte tenu du temps de chargement des vidéos et des éléments graphiques « de qualité » comme vous le mentionnez plus haut ?

    Pour ma part, je souhaite juste rajouter cet outil, que certains connaissent sans doute déjà, mais qui est tout aussi facile à utiliser quand on veut faire un petit audit des éléments à améliorer pour l’optimisation d’une page, il s’agit de l’outil dareboost.com

    Voilà, au plaisir de vous lire et de discuter SEO avec vous et merci encore pour ce post.

01 69 21 21 96