Nom*

Site internet*

E-mail*

Téléphone*

L’histoire de Google

SEO.fr » Guide du SEO » L’histoire de Google

Fruit de la rencontre entre Larry Page et Sergey Brin, le géant Google est sans conteste une figure majeure dans le monde informatique et, qui plus est, la sphère SEO. Il s’agit non pas moins du moteur de recherche le plus utilisé dans le monde et bénéficiant d’une popularité sans pareille.

Un projet ambitieux qui démarre au milieu des années 90

Tout commence en 1995 à l’université de Stanford avec la rencontre de deux jeunes étudiants américains prometteurs : Larry Page et Sergey Brin. Un an plus tard, c’est le lancement de BackRub, leur premier moteur de recherche alors hébergé par les serveurs de l’université. BackRub analyse ainsi des liens pointant vers un site web. Seul souci, la consommation excessive de bandes passantes, ce qui poussera les deux génies à prendre en main leur projet en 1997. Cette année-là, le projet est rebaptisé Google, dérivé de googol et signifiant 1 suivi de cent zéros. Un manque de moyens conduira les deux associés à assembler plusieurs machines moins puissantes afin de les relier en réseaux entre elles.

googlebeta

Les choses sérieuses commencent en 1998 avec un premier investissement s’élevant à 100 000 dollars par Andy Bechtolsheim (co-fondateur de Sun Micro systèmes) et un déménagement à la Mountain View l’année d’après. S’ensuit une nouvelle levée de fonds s’élevant à 25 millions de dollars. Le nombre de recherches par jour atteint la barre fatidique des 3 millions, attirant ainsi les annonceurs par milliers.

Les clés du succès de la société : innovation et diversification

Si le succès est au rendez-vous avec plus d’un milliard de pages référencées, le moteur de recherche innove à partir des années 2000 avec Google Adwords. Cette célèbre plateforme propose un système de publicité ciblé en fonction des mots-clefs et réunit à l’époque 350 clients. Un autre atout du moteur de recherche est sa disponibilité en 10 nouvelles langues.

Un an plus tard, c’est la nomination d’Eric Schmidt en tant que premier PDG de la société. On retrouve les bureaux de la société partout dans le monde, notamment en Europe et en Asie. De la même manière, Google Images est crée en 2001.

Google devient véritablement une marque internationale en 2002 avec la signature d’un contrat avec Boeing permettant l’exploitation et l’archivage des données internes privées. AdWords jouit lui d’une meilleure accessibilité grâce au nouveau système de coût par clic développé par la société.

Le géant du web continue d’enchainer les nouveautés

A partir de 2003, Google connait une ascension fulgurante, c’est la création notamment d’Adsense et Google news. Mais, l’évènement le plus marquant reste son entrée en bourse l’année suivante. Sa capitalisation est alors évaluée à 50 milliards de dollars et le géant arpente un revenu de près de 850 millions de dollars. S’ensuit le lancement de Gmail, lequel évince Caramail et Hotmail, qui connait un succès grandissant. Une autre information concerne la naissance du Googlpex, l’actuel siège social de l’entreprise, qui accueille les quelques 800 employés de la société.

En 2005, c’est l’avènement de la recherche géolocalisée avec le lancement de Google Map qui évoluera par la suite en tant que véritable GPS.

En 2006, le géant opte pour la diversification de ses services. Les internautes peuvent notamment retoucher leurs photos avec Picasa, obtenir des informations sur le marché boursier avec l’application Finance, analyser les tendances des recherches avec Trends ou encore bénéficier des services Calendar ou Books. La même année, la marque s’approprie l’autre star du web : Youtube.

A partir de 2010, c’est aux navigateurs que la marque s’attaque avec la création de Chrome à travers les services de Firefox notamment. Le succès ne se fait pas attendre, les navigateurs sont alors près de 60 % à l’emprunter. En 2011, c’est la création de Google Art Project qui permet de visualiser des centaines d’œuvres d’arts en haute résolution. Cette année-là signe également ses premiers pas dans les réseaux sociaux avec Google Social Search. Cependant, rien ne détrône Facebook.

Un succès phénoménal qui n’échappe pas à la concurrence

Si Google consiste à faire des recherches, il constitue également une véritable vitrine publicitaire : le moteur vend de la publicité sur ses services. Son action lui a permis de toucher plus de 50 milliards de chiffre d’affaires en 2012, un chiffre remarquable quand on sait qu’il dispose en France de plus de 90% de parts de marché.

Si tout va pour le mieux pour Google, le moteur de recherche n’en oublie pas pour le moins la tendance mobile. Cependant, les annonceurs rechignent à financer une recherche mobile au même niveau que la recherche classique générant des répercussions sur le taux de clics. Malgré cette chute, la marque connait toujours le même succès. Pour faire face à Apple, le géant à lancé l’application Android qui s’avère particulièrement efficace. Toutefois, la clientèle est différente et peu décidée à acheter sur mobile. Décidemment, Apple s’avère un concurrent de taille.

Aujourd’hui, Google domine le (e-)monde

Google est sur tous les fronts et ne laisse aucun répit à ses concurrents directs. La machine implacable prend chaque mois plus d’ampleur et on voit mal ce qui pourrait l’arrêter.

L’infographie suivante met en perspective les résultats de Google sur des domaines clés de son activité : moteur de recherche, publicité en ligne, marché mobile. Les chiffres sont sans appel. Il y a quelques années on pensait par exemple Internet Explorer indétrônable malgré un challenger en pleine ascension : Mozilla Firefox. Aujourd’hui exit ces deux navigateurs, le leader se nomme Chrome. Google se dispute aussi le marché mobile et voit son système d’exploitation mobile écraser toute concurrence. Même Apple a du céder. La prochaine étape se jouera sur le nombre de terminaux mobiles vendus, Google proposant aujourd’hui ses propres smartphones et tablettes. Seul point noir, face à Facebook. Pas de confrontation frontale. Car si Google domine bien sur le marché de la publicité, Google+ est toujours à la peine sur le marché des réseaux sociaux.

googleinf
Source infographie : www.statista.com/chartoftheday/

Google met le paquet pour soutenir son réseau social : Google+

Le géant américain croit en son réseau social. Ce dernier peine à se développer et malgré les chiffres avancés par Google, il reste très peu attractif pour la majorité des internautes. En 2013, Google passe à la vitesse supérieure pour motiver l’utilisation de son réseau social.

Des mesures fortes sont prises. Lorsqu’une adresse Google Mail est créée, elle est automatiquement accompagnée d’un compte Google+. Google Adresses est migré vers Google+ Local. Pour bénéficier de l’affichage d’un profil d’auteur directement dans le moteur de recherches sous sa publication, il faut passer par l’association du site et d’une compte Google+. Enfin, tous les commentaires de Youtube, la plateforme de vidéos de Google, passent désormais par Google+.

Ces pratiques ont provoqués la grogne de certains, se sentant forcés d’adopter un réseau qu’ils ne voulaient pas. Il faudra encore attendre un peu de temps pour mesurer l’impact de ces mesures, mais il est certains que Google place aujourd’hui beaucoup d’espoir dans son réseau social.

Google et la lutte anti-spam

Le business model de Google repose en très grande partie sur les revenus générés par sa régie de pub Google Adwords. Seulement, la visibilité et l’intérêt de cette solution publicitaire made in Google dépend elle-même beaucoup du moteur de recherche Google (et de sa popularité). Tout le travail de Google visant à rendre plus efficace, pertinent et moderne son moteur de recherche est réalisé afin de capter toujours plus d’utilisateurs tout en gardant sa base actuelle.

Cette bataille que livre Google afin que son moteur de recherche reste le plus pertinent du marché passe au travers d’une figure emblématique : le responsable de la lutte anti-spam de Google, Matt Cutts. Dans une stratégie de communication très intelligente, Google, par l’intermédiaire de Matt Cutts, communique très régulièrement via de petites vidéos sous forme de question / réponse. Les sujets sont choisis avec précaution, et les réponses apportées par Matt Cutts se veulent informatives, vagues, mais surtout tendent à instaurer un climat de crainte (même si le mot est fort) vis-à-vis de toute pratique destinée à tromper l’algorithme de classement de Google (le SEO Black Hat). Ces vidéos orientent aussi les référenceurs et webmasters du monde entier dans le sens souhaité par Google. En voici quelques exemples.

Rendez-vous sur le site dédié de Google pour en savoir plus sur l’Histoire de Google.

Poser une question

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs indiqués avec un astérisque sont obligatoires.

2 questions Posez votre question

Daniel Ichbiah
1 octobre 2014 9 h 22 min

Bravo pour cette page. Pour ceux qui aimeraient parfaire leur connaissance de l’histoire de Google, je vous propose cette page issue d’un de mes livres et qui raconte avec détail l’histoire du géant de la recherche :
L’histoire de Google par Daniel Ichbiah.
Amicalement.
Daniel Ichbiah

Répondre
JP
14 avril 2014 15 h 28 min

Votre histoire du moteur de recherche Google se lit comme un bon petit bouquin ! Pour ceux que ça intéresse de près, comme pour les autres, c’est en partie (toute proportion gardée) notre histoire qui s’est écrite ces 15-20 dernières années avec le géant américain.
Effectivement, Google est partout. Google domine tous les secteurs comme nous pouvons le voir sur l’infographie que vous nous partagez. Mais le véritable enjeu désormais est : Google va-t-il parvenir à imposer, par la force, son réseau social au plus grand nombre ?
Une question dont nous n’avons pas la réponse aujourd’hui… Je me souviens que déjà, en 2009, on prédisait à Facebook un avenir des plus sombres, et ce même si le bébé de Mark Zuckerberg était déjà au sommet. « Les choses vont beaucoup trop vite sur le web. Un concurrent, plus fort et plus complet l’aura déjà remplacé dans 5 ans », me disait-on. 5 ans plus tard, je constate que Google a évidemment tenté d’être ce concurrent à travers Google +, mais n’est absolument pas parvenu à renverser Facebook et devenir le site de réseau social n°1 dans le monde.
Les avantages en termes de référencement et de fonctionnalités, comme l’authorship et author rank par exemple, sont certes très intéressants, mais concernent surtout les professionnels du web. J’imagine que Google parviendra un jour à ses fins, mais j’ai encore du mal à voir comment…

Répondre