Nom*

Site internet*

E-mail*

Téléphone*

Screaming Frog SEO Spider

SEO.fr » Outils SEO » Screaming Frog SEO Spider

Screaming Frog SEO : analyse de site et prospection SEO

Xenu et AnalogX font partie des outils de crawling existant sur la toile mais de nombreux référenceurs regrettent leur aspect austère. Il est possible d’analyser avec précision les attributs d’un site avec un l’outil Screaming Frog SEO Spider.

Ce logiciel est proposé en version payante mais une version gratuite très utile est également en téléchargement et elle permet d’en apprendre beaucoup si on sait bien l’utiliser.

Screaming Frog SEO Spider offre la possibilité d’identifier toutes les caractéristiques importantes d’une page dans le domaine du référencement naturel. Il suffit de choisir dans le champ « enter url to spider » le site que l’on souhaite étudier, de sélectionner dans « Internal » le filtre HTML et l’outil nous présente les critères de toutes les pages crawlées.

Screaming Frog SEO Menu

Identifier les fondamentaux SEO de chaque page avec Screaming Frog SEO

Nous pouvons en un clin d’oeil connître la structure des URL, les différents titres de page, la présence ou non de balise H1, H2…

On a également la possibilité de découvrir les Méta-description et les méta keywords (même si cela ne sert plus pour le référencement, c’est toujours utile pour déterminer le champ sémantique d’une page si le webmaster a rempli la balise). Le nombre de liens internes et de liens sortants est également dévoilé pour chaque page grâce à l’analyse. A ce sujet, vous pouvez consulter notre article expliquant comment optimiser ses balises title avec Screaming Frog SEO.

Screaming Frog SEO

Sachez en outre que vous pouvez passer par l’onglet configuration pour paramétrer l’étape du crawl, en choisissant notamment sa profondeur, en sélectionnant l’utilisation d’un proxy et bien d’autres choses. La version gratuite limite l’utilisation à seulement 500 URL mais une astuce existe pour réussir à faire un audit complet d’un site de taille importante.

Cette dernière consiste à sélectionner le mode « List » dans le menu « Mode » du logiciel afin d’importer une liste d’URLs depuis un fichier texte ou .csv. De cette manière, le logiciel crawl toute la liste d’urls sans prendre en compte la limitation initiale de 500 URLs.

On peut importer une longue liste d’URL présente sur un fichier CSV et réaliser le crawl sans limitation !

Screaming Frog SEO Spider peut vous aider à identifier les points bloquants en référencement naturel sur votre site (titre dupliqué, oubli de H1…), mais surtout il peut devenir votre partenaire privilégié pour la prospection. En effet, il vous présente quasi instantanément les fondamentaux SEO d’une page, vous saurez ainsi si une boutique en ligne ou un blog est bien optimisé, ou si un travail en référencement pourrait être utile pour faire progresser l’audience de manière pérenne.

Télécharger Screaming Frog SEO

Poser une question

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs indiqués avec un astérisque sont obligatoires.

7 questions Posez votre question

Marc Paris
22 mars 2016 23 h 59 min

Le seul problème, c’est qu’il y a en France près de 40 000 agences web, pub, freelance …
Et si tout le monde se met a employer ces outils performants, ca risque de coincer rapidement…

Répondre
James
21 juillet 2015 3 h 26 min

On peut récupérer la liste des urls en trouvant le sitemap.xml du site, souvent il sera simplement nomdusite.com/sitemap.xml ou d’autres standards selon le CMS utilisé.
Après il faut le traiter bien sûr pour le transformer en csv.

Répondre
Mathieu
Mathieu
26 février 2015 9 h 20 min

@Franck : Bonjour, très concrètement il faut faire un export de vos URLs depuis un autre crawler gratuit comme Integrity si vous êtes sous Mac ou Xenu / Netpeak Spider si vous êtes sous Windows. Ensuite il faut retravailler le fichier d’export dans un tableur (comme Excel) pour ne garder que la colonne avec les URLs.

Pour finir, il suffit de passer Screaming Frog SEO en mode liste et d’importer le fichier d’urls ainsi obtenu (fichier texte / csv). En mode liste, la limite de 500 URLS de Screaming Frog saute.

Répondre
Franck
25 février 2015 10 h 03 min

Bonjour,

Vous parlez d’importer « une longue liste d’url présente sur un fichier CSV » pour passer la limite de ScreamingFrogSEO, comment est-ce que vous arrivez à récupérer le listing de toutes les urls d’un site ?

Est-ce que vous récupérer cette liste sur GWT ?

Répondre
Robert TURGIS
14 juillet 2014 18 h 49 min

Bonjour,
Screaming Frog 2.5 ne fonctionne pas sur mon MacOS 10.6 car ce dernier ne supporte pas la mise à jour en Java 7.
Où puis-je télécharger la dernière version de Screaming Frog qui puisse tourner sur MasOS 10.6 ?
Par ailleurs, j’utilise Screaming Frog à 10% de ses possibilités : il est très pratique et clair dans la recherche des liens morts.
Merci d’avance
Robert TURGIS

Répondre
Joe
1 mai 2014 16 h 56 min

Le tout dernier paragraphe de cet article sur Screaming Frog SEO Spider est plus qu’intéressant !
Beaucoup de référenceurs prospectent en effet à l’aveugle pour trouver de nouveaux clients auprès desquels faire valoir leurs compétences en SEO. Mais avec un outil comme Screaming Frog SEO, c’est une recherche qui devient, par conséquent, beaucoup moins aléatoire et de plus en plus ciblée !
Idéal pour analyser un site et identifier les fondamentaux SEO de chaque page, j’imagine qu’il fait gagner un temps fou. Je me vois encore traîner sur chaque page d’un site référencé à la recherche de la petite bête…

Répondre
Mathieu (seo.fr)
Mathieu (seo.fr)
14 mai 2014 8 h 28 min

Oui c’est certain, je pense que les agences n’ont pas tellement le temps de prospecter de cette façon, mais pour un référenceur freelance, c’est indispensable. Une petite analyse de la structure et des balises du site avec un crawler tel que Screaming Frog, une analyse des liens avec par exemple Ahrefs et une analyse de l’historique du site avec SemRush permet d’aborder un client avec de nombreux arguments pertinents. Pour une analyse préliminaire, cela ne devrait pas prendre plus de 15 minutes !