Recherche Vocale : Définition et Impacts SEO

Agence SEO.fr > Informations SEO > Recherche Vocale : Définition et Impacts SEO

Selon Behshad Behzadi, ingénieur chez Google Zurich, la recherche vocale est le type de recherche qui croît le plus rapidement. 55 % des adolescents et 41 % des adultes ont recours quotidiennement à cette pratique, et ces pourcentages ne cessent d’augmenter ces derniers mois (selon une étude réalisé aux Etats-Unis). La recherche vocale présente plusieurs atouts indéniables par rapport à la recherche écrite : elle est plus rapide, elle autorise le multi-tâches, et c’est considéré comme tendance !

La fiabilité de la recherche vocale ne cesse aussi de progresser. Le taux d’erreur de transcription est inférieur à 8 %, contre un taux qui atteignait encore 20 % en 2015. Selon Behshad, la recherche conversationnelle représente l’avenir. Pas uniquement la reconnaissance vocale, mais un système de compréhension capable de répondre à des phrases prononcées de manière naturelle. Google vise à transformer la recherche vocale en « un assistant mobile ultime ».

Très peu de personnes écrivent comme ils parlent dans le cadre d’une recherche classique sur les moteurs. Quand on s’exprime à l’oral, on a tendance à poser la question suivante « Quel temps fait-il à Paris ? » plutôt que « météo Paris ». Le système de la recherche vocale a la faculté de répondre aux deux types de requêtes.

Que permet de faire la recherche vocale ?

En 2017, la recherche vocale est en mesure de comprendre et / ou de répondre à plusieurs situations :

Demandez à l’assistant vocal de Google de vous présenter une photo du Pays de Galles (WALES en anglais), vous verrez apparaître une illustration de baleines, vous devez alors épeler les lettres une par une pour enfin voir une image du pays britannique.

Faites la recherche vocale suivante : « Où est le Golden Gate Bridge ? » et dites ensuite « Je veux voir ses photos » et « Qui l’a construit ? ». Google est désormais capable d’identifier des recherches complémentaires à partir de votre recherche initiale.

Dans le cas où l’outil ne parvient pas à vous répondre immédiatement, vous avez la possibilité de contextualiser votre demande. Vous n’aurez sans doute aucune réponse à la question suivante : « Quelle est la hauteur du Mont Blanc ? ». En revanche, si vous dites dans un premier temps à l’oral “Quelles sont les montagnes en France ? » et poursuivez avec « Quelle est la hauteur du Mont Blanc ? », vous aurez davantage de chances d’avoir une réponse.

Si vous êtes dans un centre des congrès à Paris et que vous demandez « À quelle distance se trouve l’aéroport du Centre des congrès? », Google comprendra que « le Centre des congrès » correspond à votre localisation actuelle dans la capitale.

Si vous discutez d’un restaurant spécifique dans une application comme Viber, vous pouvez demander à Google “Montre-moi la carte”. Il va comprendre de quel établissement vous vous référez.

Vous êtes sur la page Wikipédia de Michael Jackson ? Utilisez la recherche vocale de la façon suivante : « Montrez-moi des photos de Michael » pour voir apparaître des illustrations du chanteur légendaire.

Demandez à Ok Google « Quelle est l’adresse de mon travail ? » et vous verrez apparaître votre adresse professionnelle sans avoir à clarifier le « mon ».

Des indices montrent par ailleurs que le moteur dominant travaille sur les achats concrétisés à l’aide de la recherche vocale. Par exemple : « Je veux commander une pizza au fromage de Pizza Hut »

Toutes ces évolutions ne sont pas sans conséquence sur le référencement naturel. Les featured snippets sont notamment une conséquence de cette évolution. Il va falloir s’habituer à rédiger un contenu à forte valeur ajoutée sur un ton conversationnel. Il faut par ailleurs tenir compte des attentes diverses des utilisateurs. L’internaute attend des réponses rapides, celui qui renseigne à l’écrit des mots clés peut s’accommoder de plusieurs recherches.

Quelle sont les stratégies d’optimisation à adopter ?

Les recherches composées de seulement quelques mots clés ne vont pas disparaître mais représenteront qu’une petite partie du total des recherches à l’avenir.

Le schéma de balisage aide les moteurs de recherche à comprendre le contexte de votre contenu, vous permettant d’obtenir un meilleur classement dans les recherches classiques comme les requêtes spécifiques effectuées via la recherche vocale.

Les microdonnées servant autant aux robots des moteurs pour la compréhension des contenus qu’aux utilisateurs qui recherchent fréquemment ce type d’informations.

Les internautes débutent généralement leurs questions par « Qui », « Quoi », « Quand » etc.

Vous pourriez ainsi anticiper leurs interrogations et faire d’une pierre deux coups en leur proposant des réponses sur un ton conversationnel pour être en adéquation avec la recherche vocale.

Des outils de recherche de mots clés à l’instar de Rank Tracker permettent d’identifier les requêtes tapées par les internautes.

Vous l’aurez compris, l’avenir du search est conversationnel. Vous devez suivre cette évolution des comportements des internautes et adapter votre stratégie SEO.

Vous souhaitez travailler avec cette équipe ? Nous sommes prêts !

Parlez-nous de votre projet