Nom*

Site internet*

E-mail*

Téléphone*

Le guide du SEO local

SEO.fr » Guide du SEO » Le guide du SEO local

Le référencement local est une pratique visant à positionner une entreprise sur une requête impliquant un critère géographique. Il est aujourd’hui indispensable pour toute entreprise travaillant une zone de chalandise. Cette stratégie de référencement local passe aujourd’hui par un outil incontournable : une page Google+ Local.

La recherche internet, le nouveau réflexe des consommateurs

Google : le premier réflexe de recherche en ligne des français

L’époque de l’annuaire physique des pages jaunes est révolue depuis bien des années. La célèbre entreprise est passée rapidement au web avec son annuaire en ligne PagesJaunes.fr. Cependant avec plus de 90% de parts de marché en France, un des taux les plus élevé de la firme dans le monde, la recherche sur Google est un comportement acquis et profondément ancré chez les français. Après tout Google présente la base de données la plus vaste existante.

Une question, un produit, une information, le réflexe Google est là. Le réflexe est le même lorsque l’internaute recherche un service ou une activité, mais pour ce type de recherches la logique des résultats évolue sensiblement : on recherche évidemment ces dernières proches du lieu où l’on se trouve.

A qui se destine le SEO local ?

Toute entreprise travaillant une zone de chalandise doit mettre en place une stratégie de référencement local. En faisant écho au réflexe de recherche sur internet, aujourd’hui une partie non négligeable de vos clients potentiels vont effectuer une recherche internet pour combler leur besoin. Je recherche la salle de musculation la plus proche de chez moi, une idée de restaurant ou de bar pour sortir ce soir.

Vous devez donc travailler votre présence en ligne pour ressortir dans les résultats de recherches concernant votre activité et votre secteur géographique.

Comment fonctionne le référencement local ?

Deux types de recherches localisées

Il existe deux types de recherches localisées, très simples à comprendre :

  1. Vous pouvez premièrement rechercher un terme sans précision géographique (« restaurant indien »). Les résultats qui vont vous êtes proposés vont être déterminés en fonction de VOTRE position géographique. En effet, que vous soyez sur un navigateur fixe ou mobile, le moteur de recherche détermine votre position. Plus une entreprise sera proche de vous, plus elle sera susceptible de ressortir dans les premiers résultats. Mais une entreprise ayant optimisé son référencement local sera aussi susceptible de ressortir dans les premières positions.
  2. Vous pouvez aussi rechercher un terme en précisant une position géographique (« restaurant indien paris », « restaurant indien Créteil »). Dans ce cas les résultats proposés vont être des entreprises situées dans cette zone géographique et ayant optimisés au mieux leur référencement local. Les résultats seront les mêmes peu importe l’endroit où vous êtes géolocalisés car une localité est précisée dans la requête envoyée au moteur de recherche.

Google cible certains termes à « connotation locale »

Google ne propose pas des résultats locaux pour n’importe quelle requête. Il faut que cette dernière soit identifiée comme incluant un caractère local pertinent pour le justifier.

Une rapide recherche sur « jeux-vidéo » ne nous propose aucun résultat localisé. Par contre si l’on y inclut un terme à connotation locale « boutique jeux-vidéo » ou « jeux-vidéo paris », alors les résultats géolocalisés font leur apparition.

L’avantage du référencement local

L’obsession de n’importe quel possesseur de site internet est le même : être positionné dans les premiers résultats de recherches pour une ou plusieurs requêtes données. Cependant il peut être très compliqué de se positionner sur des termes très concurrentiels et génériques liés à une activité ou une ville (plus la ville est importante, plus la difficulté est grande).

Mais pour une entreprise travaillant une zone de chalandise, la problématique est sensiblement différente, car l’intérêt est d’être très bien positionné pour une activité ET une localisation donnée.

Le référencement local, lorsqu’il est réussi, a donc l’énorme avantage de permettre de positionner plus facilement votre entreprise sur la première page des résultats de recherches pour toute requête incluant votre domaine d’activité et géolocalisée à proximité de votre société.

Il devient ainsi envisageable d’apparaître en première page de Google pour des requêtes aussi concurrentielles que « salon de coiffure » ou « restaurant japonais » tant que la géolocalisation de l’utilisateur effectuant la recherche ou la localité mentionnée est proche de la vôtre. Une aubaine.

restaurant-indien-local-small

Google+ Local, l’outil de prédilection du SEO local

Google a fusionné ses différents services de géolocalisation d’entreprises en une seule entité redoutable : Google+ Local. Toute entreprise physique peut se doter d’une page Google+ Local. Et toute entreprise travaillant une zone de chalandise a tout intérêt à se doter d’une page Google+ Local.

Le SEO local peut passer par différentes techniques : coordonnées via les microdonnées sur votre site, coordonnées sur des annuaires ou des sites d’avis clients (ces derniers étant indexés par Google). Mais l’outil garantissant le meilleur retour et l’outil indispensable du référencement local n’est autre que celui proposé par Google lui-même : la page Google+ Local.

Cette dernière prend la forme d’un véritable mini site présentant l’activité de votre entreprise. Vos coordonnées sont présentes, vos clients peuvent y laisser leurs avis et leurs notes et vous pouvez l’animer en y ajoutant du contenu (texte, photo, vidéo).

Pour espérer ressortir efficacement sur une requête incluant un critère géographique, la création et l’animation d’une page Google+ Local est impérative.

sushi-googleplus-small

Comment optimiser sa page Google+ Local ?

Plusieurs points basiques sont à respecter pour favoriser l’impact de votre page Google+ Local :

  1. Choisissez avec soin vos catégories professionnelles.
  2. Remplissez au maximum la fiche information de votre entreprise (liez votre site pro si vous en possédez un).
  3. Incitez vos clients à laisser des avis sur votre page.
  4. Mettez en place du contenu sur votre page (texte, photo, vidéo).
  5. Validez votre page (envoi d’un code par courrier à l’adresse de l’entreprise ou appel au numéro de l’entreprise).
  6. Soyez présent sur d’autres sites d’avis clients. Certains de ces annuaires seront mentionnés sur votre page car Google fera automatiquement le rapprochement.

Google Map évolue : interface simplifiée, référencement complexifié

Pour finir, un point d’information sur l’importance de Google Map dans le référencement local. Même si aujourd’hui la très grande majorité des recherches à critères locaux passent encore directement par le moteur de recherches Google traditionnel, le nombre de requêtes effectuées depuis le champ de recherches de Google Map est en constante progression.

Concrètement, souvent les utilisateurs croisent leur recherche sur Google avec un tour sur la Google Map. Que ce soit pour avoir un aperçu des autres entreprises, une estimation de la distance ou un calcul d’itinéraire.

La visibilité sur Google Map, pour un secteur d’activité concurrentiel situé dans une grande ville peut être difficile. Et la nouvelle version de Google Map, supprimant la barre de résultats sur la gauche de l’écran, ne devrait pas arranger les choses.

Un conseil : optimisez dès maintenant votre référencement afin d’être susceptible de ressortir sur la carte à des niveaux de zoom éloignés. Avant de zoomer plus précisément, la majorité des internautes s’arrêteront en effet sur les « pins » immédiatement visibles.

La concurrence pour une bonne visibilité locale sur Google et Google Map va continuer d’augmenter, de plus en plus d’entreprises étant sensibles à l’importance d’internet et du référencement. Là se trouve tout l’intérêt de travailler avec un partenaire professionnel sur l’optimisation de votre présence en ligne.

Google Opossum, le dernier né des algorithmes pour le SEO local

Chaque mise à jour de l’algorithme de Google donne des sueurs froides aux spécialistes du webmarketing. Ils redoutent en effet à juste titre de voir les sites de leurs clients perdre subitement en visibilité dans les résultats de recherche. Si l’arrivée de Google Opossum en septembre 2016 a pu désavantager de nombreux sites, elle a aussi amélioré le classement des plateformes qui répondaient déjà à toutes les exigences du moteur américain en termes de référencement local.

Une pertinence géographique renforcée

Car c’est bien de cela dont il s’agit ! Cette update prend particulièrement en compte les considérations géographiques pour affiner ses résultats. Vous pouvez faire tout de suite le test sur votre navigateur, en recherchant un magasin ou une profession, associé à une requête géographique, par exemple votre commune. Contrairement à ce qu’on pourrait envisager, la firme de Mountain View ne vous présente plus seulement en premier les entreprises qui sont basées à toute proximité de chez vous, mais également celles qui qui existent au-delà du périmètre de votre ville. Vous aimeriez vous rendre dans un “magasin de meubles à Lyon” ? Vous êtes susceptible de voir en première page des enseignes situées à Vénissieux et d’autres communes environnantes, si tant est que Google estime qu’elles correspondent parfaitement à votre recherche. La zone de chalandises élargie devrait très généralement améliorer l’expérience utilisateur des internautes.

Un tri des adresses

Opossum impacte d’une autre façon les résultats de recherche depuis la rentrée 2016.

Les ingénieurs du moteur américain ont travaillé le filtrage des adresses. Une partie des professionnels tels que les avocats et les praticiens de santé sont regroupés dans un seul et même bâtiment. S’ils ne changent pas d’adresses pour se distinguer, ils sont susceptibles d’être déclassés. En pratique, certains regroupements d’entreprises ou d’indépendants pouvaient truster les premiers résultats de recherche. Ce changement devrait offrir de façon mécanique des résultats encore plus riches.

L’agencement des mots-clés

La combinaison des mots-clés semble déterminante depuis la mise à jour Google Opossum. En effet, les résultats varient sensiblement lorsqu’on utilise la requête géographique avant ou après l’entreprise (“avocat marseille” “marseille avocat” “coiffeur lyon” “lyon coiffeur” etc…) C’est sans doute une opportunité pour celles qui ont des difficultés à se positionner sur certaines requêtes concurrentielles, elles vont pouvoir travailler davantage d’expressions. Quant aux internautes, ils devraient accéder plus rapidement à des résultats différents qui répondent à leurs problématiques. Si pour deux expressions distinctes (“coiffeur lyon” et “lyon coiffeur”), ils voyaient apparaître avant septembre 2016 les mêmes salons de coiffure en résultats naturel, ce sont des résultats plus variés qui seront livrés par le moteur. En théorie moins de monopole…

Quid des sites pénalisés ?

Opossum a eu un autre effet moins attendu dans les résultats de recherche. Les pages Google My Business liées à des plateformes pénalisées présentaient de grandes difficultés à être bien classées. Désormais, ces pages d’entreprise qui ont été authentifiées peuvent plus aisément apparaître dans les SERPs.

 

Poser une question

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs indiqués avec un astérisque sont obligatoires.

2 questions Posez votre question

Eric
11 avril 2014 16 h 47 min

Comme il est mentionné à la fin de l’article, avec ces nouvelles orientations prises par Google en matière de référencement, et bien sûr de référencement local, il est de plus en plus indispensable de « travailler avec un partenaire professionnel ».
Avec l’avènement de Google Plus Local et toutes les possibilités que cela entraîne en matière de stratégie de SEO local, c’est non seulement le travail de référenceur qui évolue, mais aussi celui de community manager. Pour ce dernier, s’il a connu un très gros boom aux alentours de 2010, son travail s’apparentait avant tout à de la communication, de la fidélisation client, des stratégie marketing et surtout « aller à la pêche aux nouveaux abonnées » sur Facebook et Twitter. Le boulot du CM se confondait donc avec celui de chargé de communication ou chargé de e-réputation.
Désormais, avec l’évolution des stratégie SEO dès 2014, et notamment du SEO local, ce sont les métiers de community manager et référenceur qui tendent de plus en plus à se confondre ! Le professionnel du référencement à tout intérêt à se mettre au SMO, car ses actions (posts, tweets, statuts, etc) sur Facebook, Twitter, mais surtout Google Plus, sont complémentaires voire indissociables de sa stratégie SEO. Ais-je tort ?

Répondre
Mathieu (seo.fr)
Mathieu (seo.fr)
14 mai 2014 8 h 56 min

Bonjour, dans un sens ce n’est pas faux, mais au risque de vous surprendre c’est plutôt dans le sens inverse qu’il faut aujourd’hui le prendre. Le rôle du référenceur seul tend à ne plus suffire aujourd’hui car au final quel est le rôle du SEO ? Amener de la visibilité à une entreprise au travers de son site. Seulement aujourd’hui, cette visibilité est de plus en plus compliqué à atteindre (plus de concurrence, plus de vigilance du côté de Google).

Le rôle de référenceur seul ne suffit plus, et là ou je vous rejoins, c’est que aujourd’hui les rôles de community manager, de chargé de communication, de relation presse, de créatifs, etc… deviennent indispensables en entreprise, notamment car ces rôles ont également pour objectif d’amener de la visibilité et donc bénéficieront au référencement.

Comme le dit assez justement Laurent Bourrelly, à un client qui demande à être premier, il faut demander pourquoi méritez-vous d’être premier ? Que faites-vous mieux et qu’avez-vous de plus que vos concurrents ? Le métier de référenceur tend à perdre de son intérêt seul et à se transformer en rôle de webmarketeur.