Nom*

Site internet*

E-mail*

Téléphone*

Search Engine Optimization

SEO.fr » Guide du SEO » Search Engine Optimization

Derrière l’expression SEO (pour l’anglais Search Engine Optimization), littéralement Optimisation pour les Moteurs de Recherche, se trouve les techniques visant à optimiser un site dans le but de le conformer aux facteurs de tri utilisés par l’algorithme d’un moteur de recherche. Ces différents facteurs définissent la pertinence d’un site et donc son positionnement dans les résultats de recherches.

Derrière chaque moteur de recherche se cache un algorithme complexe

Le fonctionnement de l’algorithme

C’est une chose toujours un peu abstraite pour certaines personnes, mais un moteur de recherche fonctionne de façon complètement automatique. Pour cela ses développeurs confectionnent un algorithme complexe, prenant en compte des centaines de facteurs différents. Le code de cet algorithme est le secret le mieux gardé de ces entreprises. Comme la formule du Coca-Cola. Celui de Google vaut potentiellement plusieurs milliards (!) de dollars.

L’algorithme indexe, classe et sanctionne automatiquement sans intervention humaine les pages et les sites internet. Les « robots » du moteur de recherche parcourent le web et renvoient les informations qu’ils y trouvent. Ces informations passent au cœur de l’algorithme qui détermine alors l’importance du contenu qu’il vient d’inspecter et donc la façon dont il sera affiché aux internautes (pour quelles requêtes et en quelles positions).

S’inscrire dans la logique de l’algorithme

La position officielle de Google (le leader de la recherche, on se basera donc sur lui pour la suite) est de mettre le visiteur au centre de vos actions. De la structure du site à votre contenu. L’algorithme va donc tenter de faire la différence entre ce qui est agréable ou gênant pour l’utilisateur (site adapté pour le mobile, organisation du site, formats utilisés..) et tenter d’estimer la pertinence et la valeur de votre contenu (est-il long ? est-il unique ? d’autres sites en parlent-ils ?..). Un référenceur devra cependant toujours garder en tête que derrière ce leitmotiv du « pensez à l’internaute pour être bien référencé » se cache un algorithme bête et méchant. Enfin façon de parler.

Comme tout programme automatique, on peut donc étudier son fonctionnement et ses réactions, faire des tests pour repérer ce à quoi il est sensible. On peut donc optimiser ses actions pour les inscrire dans la logique de l’algorithme. On peut aussi tenter de tromper l’algorithme en profitant de son imperfection. Mais attention à son évolution, une faille aujourd’hui n’en sera peut-être plus une demain. Une mauvaise pratique exposera donc le site à une sanction appliquée automatiquement à cause de la prise en compte de nouveaux facteurs.

Les mises à jour majeures de l’algorithme de Google

Régulièrement, Google améliore son algorithme afin de le rendre plus efficace. Que ce soit pour y intégrer de nouveaux concepts ou pour lutter contre des techniques abusives (le SEO Black Hat). Pour une liste exhaustive des mises à jour, rendez-vous sur cette liste. Nous nous concentrerons uniquement sur les changements majeurs de l’algorithme de Google.

Google Panda

Google Panda s’occupe principalement du contenu des sites. Ce filtre analyse le contenu pour pénaliser les sites reprenant du contenu ne leur appartenant pas ou ne proposant aucun contenu à valeur ajouté.

Google Pingouin

Google Pingouin se concentre lui sur les pratiques externes au site. Ce filtre analyse notamment les backlinks (liens entrants) des sites afin d’en déterminer la légitimité. Les liens de faible qualité (annuaires..) et créés artificiellement ne bénéficient ainsi plus au site, et le pénalisent même s’ils sont en trop grand nombre.

Google Venice

Google Venice met en avant les recherches locales dans les résultats de recherches. Un axe en plein développement pour Google qui rapporte que 20% de toutes les recherches concernent des recherches locales.

Google Hummingbird

Google Hummingbird (ou Colibri en bon français) a pour objectif de mieux comprendre les recherches formulées par les internautes. Il cible plus efficacement les requêtes formulées naturellement (une question par exemple) et recherche l’intention derrière la recherche tapée par l’internaute.

Google+, l’invité surprise

Google+, le réseau social de Google, n’est pas un algorithme ou une mise à jour de l’algorithme. Cependant il impact aujourd’hui énormément les résultats de recherche. Le géant américain fait en effet tout pour imposer par la force son réseau social. Ainsi toute une série d’améliorations de la visibilité dans les résultats de recherches sont directement liées à Google+ (recherche locale, image de l’auteur, encart d’entreprise). De plus, par défaut, tous les résultats de recherche sont maintenant personnalisés en fonction de votre page Google+ et du réseau que vous y avez construit. Vous avez la page d’un site dans vos cercles ? Ce dernier sera mis en avant lors de vos recherches.

Search Engine Optimization : un domaine en évolution permanente

La fréquence des mises à jour de l’algorithme de Google et les sujets du ces mises à jour ont poussés certains à crier haut et fort que le SEO était mort et enterré. Or le SEO n’a jamais été aussi vivant. C’est la facilité qui est morte. Celle du contenu dupliqué ou paraphrasé. Celle des stratégies de backlinks au rabais. Le métier de référenceur, lui, n’a jamais demandé autant de savoir-faire qu’en ce début d’année 2014. Et c’est pourquoi le SEO est bel et bien vivant. Définir une stratégie s’affranchissant des mauvaises habitudes passées et à l’épreuve des évolutions futures demande plus de travail. Et une veille permanente.

Quel futur pour le domaine du Search Engine Optimization ?

L’avenir du SEO selon Google est centré sur l’internaute. Les agences de search engine optimization vont devoir évoluer en agence webmaketing pour survivre. Tout doit être fait dans l’intérêt principal de ce dernier. Pour le référenceur, il faut traduire cela en techniques concrètes. Quels facteurs prendra en compte l’algorithme du moteur de recherche pour percevoir cette orientation utilisateur ? On distingue actuellement quatre tendances fortes à intégrer :

  • L’écosystème Google : Il prend de plus en plus d’importance et est déjà partiellement intégré aux résultats de recherches (Youtube, Google+..).
  • Le web mobile : Le trafic du web mobile rattrape à très grande vitesse le trafic du web fixe. Pensez « responsive design ».
  • Le référencement local : Les recherches locales représentent 20% des recherches totales. Aujourd’hui en plein développement avec les pages Google+ Local, son développement est directement lié à celui du web mobile et de la géolocalisation des terminaux mobiles.
  • Le contenu : Du contenu unique, conséquent et fréquent. Quel que soit le sujet de votre site, il faudra désormais réfléchir à une stratégie de contenu adaptée.

Pour en savoir plus sur le Search Engine Optimization.

Poser une question

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs indiqués avec un astérisque sont obligatoires.

2 questions Posez votre question

Ben
11 avril 2014 17 h 29 min

C’est vrai qu’il est essentiel de savoir que les moteurs de recherche, Google surtout (plus de 90% de part de marché en France je crois), utilisent un algorithme pour le classement et l’indexation de leurs pages. Comme vous le dîtes, si la formule de Google est l’un des secrets les mieux gardés au monde, le fonctionnement de son algorithme est bête et méchant.
Beaucoup de clients d’agences ou d’entreprises ne prennent pas en compte ce facteur et préfèrent ainsi demander de mettre une stratégie de backlinks au centre de leur stratégie Search Engine Optimization. Rien ne sert aujourd’hui de céder aux sirènes du black hat par impatience et envie de figurer haut très vite, car c’est sous-estimé et ignorer que Google gomme au fur et à mesure les failles de son algorithme.
Le travail du référenceur aujourd’hui est de comprendre les nouveaux enjeux du SEO, à commencer par les 4 tendances que vous avez identifiées, et qu’il est effectivement vital de connaître aujourd’hui !
A travers ces 4 tendances SEO pour 2014, le travail du référenceur est toujours de réussir à placer des sites haut dans les pages de recherche. Mais par extension : n’est-il pas aujourd’hui devenu celui (ou celle !) qui amènera de plus en plus de qualité sur le web ?

Répondre
Mathieu (seo.fr)
Mathieu (seo.fr)
14 mai 2014 9 h 03 min

Bonjour. Le travail de référenceur tend effectivement à perdre de son intérêt seul. Son rôle est de créer de la visibilité et, selon moi, il s’intégrera à terme dans un écosystème plus large de pratiques visant à créer de la visibilité.

Tout le monde parle par exemple de bons backlinks, mais il n’y a malheureusement pas de miracle. Un bon backlink s’obtient grâce à du très bon contenu (besoin d’un rédacteur), à la prise de contact avec des journaux web (besoin d’un chargé de RP), à une communication originale (besoin d’un créatif), etc..

A terme, pour survivre, je pense qu’une agence de référencement devra savoir évoluer en une véritable agence webmarketing capable d’accompagner ses clients sur tous les aspects d’image, de notoriété et de communication de leurs entreprises.