17 choses à savoir sur le guestblogging

SEO.fr » Guide du SEO » 17 choses à savoir sur le guestblogging

guestbloggingLe marketing de contenu ayant été l’un des mots-clés phares de l’année 2012, on peut s’attendre, en 2013, à voir surgir un flot de webmarketeurs désireux de varier leur netlinking via la méthode du guestblogging. Je le rappelle pour les novices en la matière, le guestblogging consiste à s’inviter sur un autre blog en proposant ses services de rédaction ou, au contraire, à convier un spécialiste de votre thématique sur le vôtre afin qu’il rédige un article à votre place. Ce type de procédé est généralement soumis à des conditions établies entre les deux parties. Désormais, Google ciblera ce type de pratique de manière plus assidue et il sera de plus en plus difficile d’en tirer des bénéfices si aucune stratégie n’est mise en place en amont.

Qu’est-ce qu’une bonne plateforme de guestblogging ?

  1. Rechercher des plateformes dont le contenu éditorial est proche de ce que vous avez l’habitude d’écrire sur votre site. Nul besoin de viser des sites de niche équivalente, néanmoins votre article devra apporter une plus-value à vos lecteurs.
  2. Vérifier l’indice d’autorité du site via seomoz.org et le PageRank afin de vous assurer que le blog dispose d’une bonne crédibilité. Creusez davantage en essayant de déterminer l’activité du site : fréquence des visites, le nombre de commentaires par articles, nombre de partages sur les réseaux sociaux, etc.
  3. Observer l’activité du site sur les réseaux sociaux (Facebook, Twitter, Google +). Si le site dispose d’une bonne activité sur au moins l’une de ces 3 plateformes, c’est un excellent critère de sélection.
  4. Jeter un œil aux commentaires afin d’avoir une idée de ce à quoi ressemble la communauté du site en question et vérifier qu’il ne s’agit pas que de spam.
  5. Prêter attention aux anciens contributeurs du site. Leurs articles ou leurs sites sont-ils « spammy » ?
  6. Se demander qui est l’auteur du blog. A-t-il une bonne réputation ?
  7. Regarder si la ligne conductrice du blog est clairement définie ou s’il semble ne pas y avoir de ligne éditoriale.
  8. Quelle est la fréquence de publication du site ? Ne pas hésiter à vérifier également la fréquence de passage des robots sur le site.
  9. Le site publie t-il des articles dont il est propriétaire ou fait-il seulement appel à des bloggeurs invités ?
  10. Le site « hôte » est-il à la recherche de rédacteurs réguliers ? En effet, un site sérieux fera davantage des partenariats durables dans le temps au lieu de faire appel à des bloggeurs de façon ponctuelle.
  11. Se poser la question de savoir si votre public serait susceptible de visiter ce blog.
  12. Passer en revue les liens entrants du site et regarder si son profil de backlinks semble naturel.
  13. Viser des sites qui n’ont pas un intérêt particulier à pratiquer le guestblogging. C’est plus lucratif étant donné que peu de vos concurrents auront réussir à obtenir un lien depuis ce type de plateforme.
  14. Rédiger un article en ciblant l’un des mots-clés sur lequel le site est bien positionné. Cela augmentera vos chances d’apparaître dans les résultats de recherche et d’atteindre un public plus large. Soyez conscient que pour y parvenir, vous devrez apporter un surplus d’informations intéressantes par rapport à l’article d’origine.
  15. Être attentif à l’expérience utilisateur et à l’interface du site « hôte ». En effet, on considère aujourd’hui que ce sont des facteurs de positionnement pertinents que les moteurs prennent en considération dans leur calcul du positionnement d’une page.
  16. Attribuer un point d’honneur supplémentaire si le site partenaire a reçu des récompenses d’organisations réputées.
  17. Commencer votre recherche par des requêtes du type : « Top 10 des blogs + [niche] ». Cela vous conduira sur des sites à forte réputation dans le domaine souhaité.

Ce que vous devrez éviter

  1. Les blogs qui acceptent n’importe quel contenu et qui ne pensent qu’à publier le plus fréquemment possible, au détriment de la qualité des articles.
  2. Les blogs qui n’ont pas de public cible.
  3. Les sites qui font un usage abusif de la publicité. Cela nuit à l’expérience utilisateur et est une preuve, bien souvent, de la qualité médiocre du site.
  4. Les articles qui ciblent une zone géographique différente de la vôtre (uniquement si votre audience est strictement définie d’un point de vue géographique).
  5. Les blogs qui font exclusivement appel à des prestataires externes.
  6. Les sites « pauvres » d’un point de vue du design, confus au niveau de la structure et qui négligent l’expérience utilisateur.
  7. Les sites dont les informations de contact sont absentes.
  8. Les sites qui n’ont aucune présence sociale, à moins que ce soit volontaire et que le site bénéficie malgré tout d’une large audience.
  9. Les blogs suivis essentiellement par des faux profils ou qui font appel à des faux « followers » sur twitter par exemple. Rendez-vous sur leurs profils sociaux pour déterminer s’ils sont bien suivis par des humains.
  10. Les blogs qui ne proposent pas de contenus vraiment intéressants, les articles dont la date est révolue et sur lesquels il est impossible de réagir (pas de zone de commentaires ni de boutons sociaux).
  11. Les blogs qui pratiquent le « duplicate content », sauf si bien sûr, ce sont d’autres sites qui les copient.
  12. Les sites qui ont déjà été pénalisés auparavant. Taper la notoriété dans les moteurs de recherche afin d’observer si le site apparaît au moins sur sa marque.
  13. Les blogs qui ne sont pas régulièrement mis à jour.
  14. Les sites avec des noms de domaine remplis de mots-clés. Le propos est à nuancer bien entendu mais il vaut mieux privilégier les sites qui utilisent leur marque dans l’URL.
  15. Les blogs qui n’ont aucun commentaire et qui ne sont pas partagés par les utilisateurs.
  16. Les sites qui acceptent que quiconque poste un article sur leur site sans passer par une validation manuelle.
  17. Les blogs qui mettent plusieurs mois avant de poster votre article.

Poser une question

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs indiqués avec un astérisque sont obligatoires.