Nom*

Site internet*

E-mail*

Téléphone*

Que fait vraiment une agence de référencement ? Partie 1 : audit et état des lieux de votre site

SEO.fr » SEO.fr : L’agence au service de votre visibilité » Que fait vraiment une agence de référencement ? Partie 1 : audit et état des lieux de votre site

Les roles agence référencement

Que fait vraiment une agence de référencement ? Partie 1 : audit et état des lieux de votre site
4 (80%) 3 votes

Nombreuses sont les personnes qui se posent la question au sujet des agences de référencement, leurs méthodes, leurs techniques, etc. Il n’est pas rare pour un référenceur d’avoir ce genre de questions : « Alors, vous écrivez simplement des articles toute la journée ? », « Comment allez-vous faire pour gagner de l’argent en faisant cela ? »

Tout cela est plutôt flou pour quelqu’un d’étranger à ce domaine. Il est légitime de se poser des questions pour mieux comprendre le monde du référencement, à fortiori quand une personne a payé une prestation. Ceci dit, si tout le monde maîtrisait ses techniques du SEO, les agences de référencement n’auraient certainement plus aucune raison d’être !

Les agences expertes du secteur consacrent des années à réaliser des études et des analyses pour comprendre au mieux les comportements des moteurs de recherche.

Dans ce qui suit, nous allons expliquer les pratiques les plus courantes des agences SEO pour mieux appréhender ce qu’elles font. PS : ici on ne parle que de référencement white hat, autrement dit en respectant les guidelines de Google.

Réaliser un état des lieux de votre site

Avant d’écrire le moindre mot pour enrichir le contenu des articles ou d’ajouter le moindre lien au profil de liens de votre site, le chef de projet SEO doit d’abord faire une analyse sous tous les angles. Le but est de déterminer la meilleure stratégie possible à réaliser en fonction de vos points forts et de vos faiblesses. Une des clés est de prioriser les actions pour une efficacité optimale.

1.  L’analyse de la structure du site

Bien que Google et d’autres moteurs de recherche majeurs insistent sur le fait d’orienter vos sites vers les utilisateurs plutôt qu’aux moteurs de recherche, il est nécessaire de mettre en place une structure optimisée techniquement pour espérer se positionner. Voici les principaux éléments analysés :

  • Le fichier Robots.txt : c’est le fichier qui est utilisé pour empêcher les robots des moteurs de recherche d’analyser et d’indexer des pages de votre site que vous désirez cacher à la vue des internautes. C’est un fichier sensible et la moindre erreur peut avoir des répercussions négatives sur le référencement. Exemple : des pages utiles interdites de de crawl aux moteurs de recherche.
  • Les erreurs liées à vos pages : c’est des signaux négatifs envoyés aux  robots de Google. Votre site est considéré comme non pertinent. Les erreurs communes renvoient un code 4XX (404, 403, etc.)

De plus, le chef de projet SEO va chercher s’il existe des technologies qui ne sont pas bien interprétées par les moteurs de recherche, par exemple les contenus en Flash.

  • L’indexation des pages : pour être visibles sur Google, vos pages doivent être indexées, c’est une étape indispensable. C’est des robots appelés crawlers qui sont chargés de trouver des pages et de les indexer. Plus vous avez de pages sur l’index de Google, plus elles sont susceptibles apparaître sur les résultats de recherche.
  • Le sitemap XML : c’est un fichier destiné aux robots, le plan du site XML est une liste de toutes les pages de votre site que vous souhaitez voir indexées. A quoi sert-il ? C’est un fichier qui aide les robots à l’indexation en mettant à leur disposition l’ensemble des pages du site.
  • La vitesse de chargement des pages : l’expérience utilisateur est de plus en plus prépondérante pour les moteurs de recherche. C’est pourquoi la rapidité du site est un facteur déterminant qui conditionne en grande partie le bon positionnement de votre site.
  • Les balises title et méta descriptions : être indexé sur Google ne suffit pas, encore faut-il que vous soyez visible sur des pages de résultats de plus en plus riches en informations. (voir la copie d’écran ci-dessous). Il faut mettre toutes les chances de votre côté pour être vu et cliqué.

Lorsque tout ce travail technique a été fait, le chef de projet SEO doit ensuite auditer l’état de vos contenus et de votre popularité.

2.  L’analyse du contenu

« Content is king » cette affirmation est toujours vraie en 2016. Le contenu de votre site est la chose la plus importante que vous puissiez avoir. C’est ce qui va attirer vos visiteurs et les rediriger vers vos produits et services.

En vérifiant le contenu qui figure déjà sur votre site, le référenceur en charge de votre dossier doit être en mesure de poser un diagnostic sur de nombreux problèmes relatifs à :

  • Un contenu textuel pauvre et mal adapté aux besoins du référencement et aux requêtes visées
  • Des problèmes de contenu dupliqué
  • Des pages éventuellement manquantes
  • La pertinence de vos contenus

Ainsi, une fois que votre chef de projet SEO a une idée claire du contenu éditorial que vous possédez déjà, cela va l’aider à structurer ses plans pour faire avancer l’état de votre site web.

3.  L’analyse de vos liens externes

On arrive au nerf de la guerre en référencement. Malgré ce que vous pouvez lire ici et là à ce sujet, l’acquisition de liens, appelé aussi netlinking est toujours puissant pour bien se positionner. La raison est que Google n’a pas encore trouvé une meilleure méthode pour évaluer la popularité d’une page. Une grande partie du succès de votre référencement se joue en dehors de votre site. Cela passe essentiellement par les liens mais pas seulement, les médias sociaux et les avis sur Internet sont aussi importants.

Alors quel sont les paramètres que va regarder le référenceur ? En voici les principaux :

  • Le nombre de liens entrants, appelés aussi backlinks
  • La qualité des liens entrants : quelles thématiques ? Les liens proviennent-ils de sites non spammy ?
  • Le nombre de domaines référents (sites qui pointent vers le vôtre)
  • La qualité des domaines référents : font-ils autorité dans le secteur ?
  • Analyse des liens sortants : vers ou pointent vos liens ?
  • Analyse des ancres, c’est-à-dire des textes cliquables
  • Le nombre de backlinks par domaine référent

On peut aller beaucoup plus loin. C’est souvent sur ce levier que les agences de référencement font la différence, chacune proposant des stratégies différentes.

Mais attention aux techniques black hat qui peuvent détruire ce que vous avez mis longtemps à construire. Google est maintenant capable de détecter et de sanctionner ces pratiques rapidement.

Conseil : demandez toujours à votre agence SEO des exemples de liens qu’elle a créés pour vous assurer qu’elle ne joue pas avec votre site et votre business…

Dans la deuxième partie qui sera publiée dans la semaine, nous allons aborder le travail d’optimisation que réalise une agence de référencement dans le cadre de ses activités.

Poser une question

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs indiqués avec un astérisque sont obligatoires.