La rédaction web

Accueil » L’Encyclopédie du SEO » La rédaction web

ecrireSur internet vos lecteurs ne lisent pas de la même façon que sur papier. La lecture est 25% plus lente à l’écran que sur papier. Les internautes scannent le contenu. Dans cet article nous verrons les principaux points pour rédiger correctement pour le web et faire en sorte que vos internautes vous lisent jusqu’au bout.

Soigner vos titres

Dans beaucoup de cas l’internaute tombera en premier sur le titre de votre page/ article. Dans Google c’est sur le titre de la page qu’il clique. Dans un flux RSS, sur les réseaux sociaux, c’est votre titre que l’on voit en premier. Votre titre devra être très soigné car en lisant l’internaute décidera de cliquer ou non pour lire la suite.

Pour inciter l’internaute votre titre devra être simple, concis et accrocheur. En moins de quelques secondes, votre titre doit résonner, éveiller la curiosité de vos lecteurs.

Il faut également éviter les titres trop « bateau », trop génériques. L’internaute scanne le contenu, il s’arrêtera sur un mot en particulier, un terme attractif l’incite à sélectionner votre site plutôt qu’un autre.

- Des titres courts :

Vos titres devront être courts. Google n’affiche que 70 caractères de votre balise TITLE. Un tweet ne fait que 140 caractères, pseudo et lien compris. Pour être un maximum visible votre titre devra être concis. C’est d’autant plus vrai que sur Internet tout va toujours plus vite, l’internaute est pressé. A cela il faut ajouter que vous devrez vous démarquer face à un très grand nombre d’informations déjà présentes. Votre titre défilera surement parmi des centaines d’autres sur une timeline Twitter.

Voici quelques astuces pour rendre vos titres plus accrocheurs :

Les titres d’article avec un chiffre suscitent l’intérêt :

5 conseils pour…, 5 recettes…, 10 minutes pour…, 3 bonnes raisons de….

Répondre à une question pour donner une réponse à un problème ciblé :

Comment réaliser …, Pourquoi faire …, Où peut on…

Enoncer un titre provocateur pour susciter la curiosité (je veux voir, ça parait trop gros pour être vrai) :

Arrêtez de regarder la Télé, ça rend fou !

Aller à l’essentiel

Les internautes recherchent avant tout une information. Par conséquent, on enlèvera les longues introductions de présentation. Pour un site vitrine les introductions sans intérêt sont à bannir. Il s’agit de donner l’information que recherche l’internaute le plus rapidement possible. Pour savoir ce que l’internaute recherche, essayez de vous mettre à sa place ou mieux faites des tests utilisateurs.

Pour un article l’introduction peut être légèrement différente. Si vous avez un titre avec une question, il est préférable de garder le suspense jusqu’au bout en ne dévoilant pas tout dès l’introduction.

Hiérarchiser son contenu

Pour accrocher le lecteur pressé on structure l’information selon une pyramide inversée. On présente les points les plus importants en haut. Cette technique permet de présenter l’info clé dès le début. Une fois que le décor est planté on peut rentrer dans les détails en étayant ses propos, en donnant des exemples.

Tout au long de la page, on répondra au 5W (Where, What, Who, Why, When). Il n’est pas tout le temps nécessaire de répondre à ces 5 questions, mais il est toujours bon de se poser la question avant de commencer la rédaction d’une page.

D’une manière générale, on essaiera d’utiliser des concepts qui touchent directement le lecteur.

Par exemple :

Pour une actualité un lecteur se sentira plus facilement concerné par un problème proche de chez lui. C’est peut être triste, mais on est plus facilement attiré par la météo à côté de chez nous que la misère au bout du monde. Cela s’explique, car émotionnellement, il nous est plus facile de s’investir par quelque chose qui nous concerne directement.

Pour la description d’un article, l’utilisateur veut un résultat tout de suite. Vous n’achetez pas une crème antirides pour rajeunir dans 10 ans. C’est le principe de l’effet instantané.

Choisir sa ligne éditoriale

L’information fournie et le style éditorial doivent être cohérents sur l’ensemble des pages d’un site web. Vous utiliserez les mêmes formulations, les mêmes libellés des menus d’une page à l’autre. L’internaute ne doit pas redécouvrir votre site à chaque fois qu’il change de page.

Dans un premier temps vous choisirez votre ligne éditoriale. Attention celle-ci doit être fonction de votre public. Vous ne parlerez pas de la même façon à des débutants qu’à des experts. Si vous parlez à un groupe de néophytes n’oubliez pas qu’ils ne possèdent ni vos connaissances, ni votre vocabulaire. Evitez donc, les termes techniques, le jargon ou les acronymes. Expliquez les concepts de manière simple en utilisant des images, des analogies, des concepts concrets.

D’une manière générale, évitez les styles pompeux et ampoulés. L’internaute vient chercher une information le plus vite possible. Il n’est pas là pour apprécier un exercice de style (sauf si vous avez un blog de poésie).

N’hésitez pas à utiliser le présent et des phrases courtes. Evitez également les formes passives et les phrases longues aux multiples conjonctions de subordination.

N’oubliez pas de relire vos textes avant publication. Des fautes de français ou d’orthographe peuvent ternir votre image de marque.

- Le cas des textes longs :

Une page trop longue peut faire peur à vos internautes si celle-ci n’est pas correctement architecturée. Une attention particulière vous est demandée lorsque vos pages présentent beaucoup de contenu. Je dirais plus de 600 mots, mais tout dépend de la cible et du thème abordé.

Pour hiérarchiser votre texte, n’hésitez pas à utiliser des titres et intertitres, de segmenter avec des paragraphes courts, d’agrémenter de schémas, de photos.

Vous pouvez également scinder vos textes en plusieurs pages. Par exemple, le Journal du net scinde ses articles en plusieurs pages.

Si vous souhaitez ne faire qu’une seule page vous pouvez ajouter un sommaire interactif comme le fait Wikipédia, avec des ancres HTML.

Incitez au clic

Pour espérer voir vos internautes cliquer sur vos liens, il faut les inciter à cliquer en utilisant des libellés explicites. Cela fonctionne pour les liens internes et externes. Lorsqu’il s’agit de liens promotionnels (pubs adwords, liens vers une page de vente), on utilisera un verbe d’action au présent pour inciter l’internaute.

L’internaute aime savoir où il va. Dans la plupart des cas, quand il ne sait pas où il va, l’internaute ne clique pas. Exactement comme pour une porte. On a toujours une appréhension avant d’ouvrir une porte sur laquelle rien n’est indiqué.

Utiliser des libellés de liens explicites permettra de renseigner l’internaute sur la destination. De plus, utiliser des ancres de liens avec des mots clés est une bonne chose pour votre référencement.

Lorsque vous proposez des contenus en téléchargement, n’oubliez pas de préciser le format (doc, audio, vidéo..). Vous pouvez également renseigner le poids du fichier. L’internaute sera plus indulgent sur le temps de téléchargement si vous le prévenez auparavant, en précisant la taille du fichier.

par Jérôme Lecombe (mindeez)

Partager cette ressource :

Postez une question

Une question à poser ? Un avis à partager ? Nos consultants SEO interviennent pour échanger avec vous.

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs indiqués avec un astérisque sont obligatoires.

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>

Current ye@r *